Je cree mon equilibre

Créer une belle vie est la plus élevée des vocations

La loi d’attraction dans ma vie

loi d'attraction

 

La première fois ou j’ai expérimenté la loi d’attraction..

Aussi loin que je me souvienne en remontant dans ma plus petite enfance j’ai toujours su que la vie est magie. J’avais cette certitude , je ne savais pas vraiment ce que cela voulait dire et surtout comment ça pouvait se traduire dans le quotidien mais mes ressentis étaient si profonds qu’il n’y avait aucune autre réalité pour moi .
Tout ce que j’observais et ressentais me confirmait l’existence de cette dimension invisible que je savais prodigieuse, la beauté de la nature et des animaux emplissait mon cœur d’amour et de ravissement et m’emmenait toujours plus loin dans cette idée de possibilités infinies flottant autour de moi.
A ce moment là, je n’avais aucun mot pour décrire cela et devant les vies ternes et souvent malheureuses que j’observais dans mon entourage proche, ce sujet n’avait pas sa place. Je sentais bien qu’il aurait été balayé en un revers ou ignoré alors j’ai préféré garder en moi cette sensation, certaine que je saurais un jour comment cela fonctionne vraiment .
En fait, j’ai expérimenté la loi de l’attraction toute petite sans le savoir. A chaque fois que j’avais un souhait très important je passais des heures à en rêver, à imaginer en détail comment ça serait si j’avais déjà l’objet de ma convoitise, je créais dans mon imaginaire la scène telle que je voulais là vivre et ressentais profondément la joie. C’était omniprésent dans mon esprit , j’en rêvais même la nuit et passais toujours de longs moments avant de dormir à créer et éprouver mon futur bonheur.
Ce qui m’a le plus interpellée c’est lorsque j’étais à l’école primaire, j’avais une dizaine d’année et j’étais très amoureuse d’un de mes camarades qui avait tendance lui à m’ignorer. Un soir alors que je rentrais à pied chez moi, je l’ aperçu en voiture avec sa mère et une autre fille de la classe. J’en ai déduit immédiatement qu’il était peut-être amoureux d’elle et suis rentrée très triste chez moi .
Ce soir là avant de dormir, j’ai laissé mes doutes et ma déception de côté et j’ai décidé de me réconforter en créant dans mon imaginaire ce que j’aimerais vivre avec lui. J’étais totalement bien, heureuse car je ressentais un grand bonheur de nous voir unis dans ma tête et dans mon cœur ce qui m’apaisais beaucoup . Il s’est passé quelques jours comme ça, à l’école je me tenais à l’écart de lui mais ma surprise fut immense lorsqu’un soir avant l’étude il vint me trouver pour discuter ..  Il m’avoua alors ses sentiments profonds avec la même intensité et presque les mêmes mots que ceux que j’avais dessiné des jours avant à l’intérieur de moi , nous étions exactement au même endroit, la scène entière de mon esprit venait de se jouer dans ma réalité et il resta mon amoureux pendant toutes mes années d’école primaire.
Ce fut ma première expérience  marquante de création délibérée.  Je ne manqua pas de continuer à utiliser ce processus malgré mon jeune âge ce qui continua à m’épater. Je pensais toujours « quand je veux quelque chose je l’ai toujours et je sais que ça sera toujours comme ça ». J’avais cette fois inébranlable en cette possibilité créatrice à notre disposition malgré que mon enfance et mon adolescence furent dans l’ensemble assez difficiles. Je ne comprenais tout simplement pas pourquoi les gens ignoraient leur pouvoir, pourquoi ils restaient enfermés dans leur grisaille alors que moi je voyais depuis toujours le monde des possibles flotter autour de nous.

 

Une fois adulte ..

J’ai découvert le nombre considérable d’ouvrage sur le sujet avec émerveillement, ce que je savais depuis toujours existait bel et bien pour d’autres aussi.. mais je me suis surtout rendu compte à quel point j’avais inversé la tendance durant des années en pratiquant dans le mauvais sens cette loi. Je faisais l’expérience du mal être constant, des crises d’angoisses et des phobies résultant du tumulte familiale vécu pendant plusieurs années. Ma vie était un vrai chantier, j’étais instable et malheureuse en amour , j’avais un job que je ne supportais pas , jamais d’argent et des tracas quotidiens .. c’était pas brillant.
J’avais perdu de vue, engluée dans ce marasme familiale cette possibilité créatrice qui appartient à tout être humain et au contraire je n’étais que plainte, tristesse et désarroi devant ma vie, ce génie intérieur était tombé aux oubliettes de ma conscience remplacé par le mode angoisse/survie qui aspirait tout mon temps et mon énergie et créait en continu la même réalité..

 

Une loi connue des enfants

Un enfant ne se pose jamais la question, il sait que tout est possible.
Lorsqu’on est enfant tout est ouvert, nous sommes encore profondément reliés au divin et saisissons naturellement les forces invisibles qui nous gouvernent  mais au fil du temps et en fonction de ce qui est vécu dans la sphère familiale, cette conscience supérieure qui s’établit par le cerveau droit se referme. Apparaît  alors des êtes étriqués, prisonniers des conditionnements transmis par leur lignée et le milieu socio-culturel dans lequel ils évoluent. Nous devenons des cerveaux gauches hyperactifs reliés à la conscience inférieure dont le mental mouline du négatif en permanence car il prend sa source non plus dans l’amour mais dans la peur. Nous perdons à ce moment notre lien avec cette loi spirituelle pour adopter le mode possible/impossible des autres.

Petit nous sommes dépendants  et notre horizon est limité alors nous croyons et  nous conformons à ceux de qui dépend notre survie, il n’y a plus de place pour le divin dans l’humain, les codes et apprentissages erronés balayent tout et dissimulent notre essence véritable .

Je crois sincèrement que la mission de vie de tout être humain est de renouer avec cette divine partie de lui. De retrouver son essence, de s’affranchir de tous les concepts appris qui définissent sa réalité.

 

Et s’il ont croyait que tout est possible plutôt que de rappeler sans cesse à notre conscience les limites que l’esprit humain s’impose à lui même?

Nous sommes tous d’accord sur le fait que les miracles existent, que certains humains sont hors du communs, ont des vies époustouflantes de réussite (et ce malgré les différences sociales, raciales, religieuses etc..)  alors que d’autres  évoluent dans une spirale négative en continu comme victimes d’un mauvais sort. On parle alors de chance ou de malchance, de destin, de fatalité , de gens qui ont ” tout pour eux” ou au contraire de ceux contre qui le sort parait s’acharner. Tout cela tient au simple fait que les premiers ont saisi leur pouvoir de créateur quand les seconds sont encore passifs.

Notre responsabilité  réside justement dans notre capacité à remettre en question le paradigme dans lequel on évolue s’il ne nous convient pas, d’avoir l’audace de regarder en face notre formatage et de nous en affranchir. Tout part de ce qui vit profondément en nous, nos apprentissages, nos expériences de vie, les schémas de pensées et d’émotions qui y sont associés. La loi de la résonance est en œuvre  chaque seconde et répond à notre état intérieur, notre état vibratoire ( nos pensées, nos émotions , nos ressentis profonds , nos intentions et nos actes ).

L’humain s’il veut reprendre le pouvoir doit développer sa conscience c’est à dire sa présence à lui même et à la vie. il doit ré-apprendre à se relier à son essence, à qui il est vraiment et se détacher de sa personnalité formaté par un système. La vie est une succession de choix et il n’y a qu’au prix de la conscience individuelle que la collectivité humaine pourra sortir peu à peu de sa folie. Devenir conscient c’est stopper le mode pantin téléguidés, c’est arrêter de subir, c’est faire entendre sa voix , se guérir et guérir le monde.


Concrètement, comment s’initier et s’aligner à cette loi ?

 

  • En développant sa conscience:   l’auto-observation pour repérer mes schémas de pensées et les transformer s’ils ne sont pas en adéquation avec ce que je veux voir apparaitre dans ma vie. Attention c’est un choix délibéré et pas une obligation, il arrive parfois qu’on ne parvienne pas à changer son état d’esprit ou qu’on en ai pas envie, c’est à vous de choisir quel chemin vous voulez emprunter en conscience sans vous taper dessus si momentanément vous êtes bloqué(e) dans des ruminations négatives et des plaintes. Ça fait du bien aussi de ronchonner après nos frustrations alors lâchez tout pour mieux vous recentrer ensuite. Il faut parfois attendre que l’envie d’aller mal cesse pour rebondir. Développer la présence c’est dire oui à la vie et stop au pilotage automatique.
  • La vigilance à tout ce qui vit et s’exprime en nous: Et cela passe par un discours intérieur et extérieur positif. choix et vigilance des mots et formules que j’utilise car les mots et pensées sont energetisés et attirent leurs semblables, ils ont un impact direct sur la façon dont on se sent et renforcent nos connexions neuronales, c’est à dire notre mode positif ou négatif alors prenez grand soin de vos mots et de vos pensées.
  • l’entrainement intensif à tourner son esprit vers ce qui est beau et positif autour de nous: un travail de chaque instant qui peut être difficile au départ car l’humain est naturellement tourné vers le négatif mais qui devient assez rapidement une nouvelle façon de fonctionner. Il faut faire de son mieux car encore une fois ça peut être éprouvant au début, ça l’était pour moi et ça l’est encore par moment et quand ça veut pas ça veut pas , on lâche puis se repositionne.
  • la gratitude pour tout ce qui me ravie et qui existe dans ma vie de la plus petite chose à la plus grande. Ca peut donc aller de trouver mes ongles jolis à vivre une très belle histoire d’amour. Faire la liste chaque jour de tout ce pour quoi on peut éprouver une immense gratitude ( la santé, un toit, à manger, de beaux cheveux, un animal qui ronronne,un lit douillet..)  la relire et s’en imprégner. C’est faire la chasse à toutes les belles choses déjà présentes dans notre vie et vous allez voir il y en a plus que vous ne l’imaginer!
  • les supports pour entretenir la joie :films, livres inspirants, spectacles comiques, personnes positives, témoignages ébouriffants de personnes « hors du commun » ou qui ont un parcours de vie qui vous inspire et vous motive, se saturer l’esprit de tout ce qui porte et fait du bien notamment une alimentation santé qui soutient et renforce l’équilibre émotionnel et augmente notre taux vibratoire.
  • Le tableau de visualisation : sur lequel vous accrocherez des images sélectionnées avec soin de la vie de vos rêves ( maison, famille, voyage..) à avoir le plus souvent sous les yeux car même si vous ne le regardez pas , votre inconscient lui l’enregistre et génère des choses en rapport avec cela, accrochez le dans un endroit ou vous pouvez le voir très souvent. C’est un très bon support de travail.
  • Des objectifs et souhaits précis : définissez bien ce que vous voulez ou en tous cas ce que vous ne voulez vraiment plus. Si notre esprit est flou, l’univers nous répond du flou.
  • La visualisation et la sensation : Une fois que vous avez défini vos objectifs de vie, prenez un temps chaque jour pour visualiser cela comme ci ça s’était déjà produit. Personnellement, je prends un temps le soir avant de m’endormir , je me détends avec de la respiration profonde et je place une main sur mon cœur pour le sentir battre en même temps que je provoque en moi la joie et les sentiments positifs associés à ma réussite. Projetez vous et ressentez  le plus souvent possible c’est le plus important, nul besoin de rituels, de cérémonies ou de séances de méditation si ce n’est pas votre truc, branchez vous simplement sur vos intentions.
  • Faire confiance à l’univers sans s’occuper des moyens par lesquels les choses vont arriver , c’est assez difficile aussi au départ , il s’agit de lâcher prise et de garder la conviction profonde que ça arrive .
  • Libérer ses blessures d’âme, parfois il est nécessaire de rencontrer une personne qui nous aidera à transmuter nos empreintes de souffrance (un thérapeute, un chanel, un médium, un énergéticien, etc..) , à vous de voir vers quelle approche/personne vous êtes spontanément attiré(e) car soyez sûr(e) que c’est celle dont vous avez besoin. Cet accompagnant vous aidera à vous libérer mais c’est votre responsabilité, votre implication et votre motivation dans ce travail personnel qui feront toute la différence. Tout part de vous.

 

Cette loi à redécouvrir est un outil très puissant de guérison, nous sommes tous reliés et chacune de nos pensées et émotions, chacun de nos actes a des retentissements sur le monde qui nous entoure.
Voyez votre esprit comme un aimant qui attire à lui tout ce sur quoi il met du poids.

 

 Déterminer- visualiser- ressentir et avoir une foi inébranlable en notre univers

 

Jessica Font

Thérapie psycho-corporelle – sophro-analyse & coaching global

Consultations en cabinet et à distance

 

5 Comments on La loi d’attraction dans ma vie

  1. Emmanuelle
    23 décembre 2015 à 14 h 47 min (2 années ago)

    Bonjour, nouvelle arrivée par ici et très intérêssée par la loi de l’attraction. Je veux réussir à changer ma vie….diverses problématiques….maison, argent et travail me font sentir qu’il est temps que je m’y replonge très sérieusement. Tous les soirs je remercie l’Univers pour tout ce qu’il me donne mais dès que je commence à penser et à remercier pour l’argent ( problématique prioritaire en ce moment) une angoisse me prend à la gorge et je n’y arrive pas!!! je sais que si je remercie dans cet état d’esprit l’inverse risque de se passer….on attire ce que l’on dégage….et mes problèmes risquent de perdurer un bon moment encore si je continue comme ça! j’aimerai savoir comment arriver à me détacher de cette crainte et angoisse envers l’argent afin de casser ce rythme infernal et arriver à me recentrer et à remercier et pouvoir faire enfin une demande en toute quiétude comme lorsque je remercie l’Univers pour tout ce qu’il me donne!! En vous remerciant Jessica pour le temps que vous allez passer à me répondre et je vous souhaites une très douce journée ensoleillée!

    • Jessica Font
      23 décembre 2015 à 20 h 24 min (2 années ago)

      Bonjour Emmanuelle, il s’agit d’aller travailler en profondeur votre système de croyances, d’identifier ce qui précisément bloque, l’origine de cette croyance et mettre en place un processus de transmutation pour vous permettre d’expérimenter une autre réalité.
      Je vous laisse consulter cet article : http://je-cree-mon-equilibre.com/probleme-dargent-peur-du-manque-pourquoi-le-flux-est-il-bloque-pour-vous/
      Le travail de reprogrammation permet de transformer sa vie dans tous ses aspects, n’hésitez pas à me consulter pour plus d’informations. A bientôt. Jessica

    • Emmanuelle
      4 janvier 2016 à 16 h 19 min (2 années ago)

      Bonne et heureuse année Jessica! que 2016 continue de vous comblez un peu, beaucoup plus que ne l’a fait 2015 :-). En lisant le 1er lien j’ai eu l’impression de lire l’histoire de ma vie!!!!! Elevé dans le culte du manque d’argent, que les “riches” sont forcement des “pourris”, l’argent c’est mal…. j’ai toujours vu mes parents “tirer le diable par la queue” comme on dit chez moi et manquer d’argent toute leur vie!!! J’ai donc, après lecture, compris que j’avais jusqu’à maintenant reproduis le shémas de ce que l’on m’avait inculqué! STOP! STOP! il faut que ça change…..j’ai donc pris la décision d’écrire mon désir de ne plus manquer. De noter ce que je veux pour ne plus avoir à trembler les fins de mois. En bref d’écrire et de remercier! Ne jamais oublier de remercier…..Est-ce une bonne idée? Merci Jessica de m’avoir répondu et je pense que si j ai trouvé votre site ce n’est surement pas un hasard ou alors c’est un heureux hasard!

  2. alice ss
    20 mars 2015 à 12 h 40 min (2 années ago)

    Merci! Un article plein d’espoir. Je me permet de poster le même commentaire que j’ai posté à Elodie : J’ai encore du mal avec la mise en application au quotidien pourtant je pensai être sur la bonne voie je suis dans un emploi qui m’épuise au quotidien, qui me prend toute mon énergie je crois dur comme fer que ma voie est ailleurs, mais je suis perdue sur le chemin à suivre.
    Le moi dernier j’ai eu l’opportunité de passer un entretient pour un travail que je trouvai à mes yeux parfait pour prendre un nouveau départ, je me suis efforcé d’y croire coute que coute de mettre en place cette loi de l’attraction, de remercier au quotidien ce que j’avais et de croire en un avenir meilleur. J’ai passé mon dernier entretient aujourd’hui avec la deuxième directrice (le poste est sur 2 structures) j’avais déjà eu l’avis plutôt favorable de la première structure, la DRH m’avait même donné les horaires (parfaites!) j’était plus que boosté à y croire. Mon dernier entretient était ce matin, j’y est été comme au premier entretient humble simple naturelle et motivé. Et une demi heure plus tard le verdict tombait comme quoi je n’était pas retenu. Pourtant j’ai vraiment cru que ce poste était un signe qui m’était destiné.
    J’ai envie de croire en un ultime rebondissement mais j’avoue que pour le moment ma foi est un peu ébranlée même si je m’efforce à me répéter que je doit croire en la suite et que ce poste ne m’était pas destiné.
    Ai-je mal mis en place cette loi? Est-ce que j’aurai dû plus le matérialiser (avec un tableau ou autre) Moi qui suis d’habitude plutôt sur la réserve et me force à ne pas y croire quand un signe vient à moi. Je mettait vraiment projeté en détails.

    • Jessica Font
      20 mars 2015 à 12 h 58 min (2 années ago)

      Bonjour Alice et merci pour ce message, effectivement je ne vois pas toujours les commentaires postés sur le blog d’Elodie , c’est plus pratique pour moi ici. Je comprends bien votre désarroi suite à cet évènement, comme je l’explique dans la video et dans mes différents articles, cette loi de la résonance est toujours en oeuvre et nous y participons à chaque instant à partir de ce qui vibre en nous. Malheureusement nous ne sommes pas conscients de tout ce que nous portons et au niveau inconscient se joue l’essentiel. Nous sommes agités par des blessures du passé, des apprentissages et des croyances très lourdement installés sur notre valeur et nos possibilités qui limitent nos élans profonds et nous maintiennent dans une vie insatisfaisante malgré les tentatives, les actions et toute la bonne volonté qu’on met à aller vers du mieux. Il ne suffit pas de penser positif, de réciter des mantras et de faire un tableau, ce qui est indispensable c’est d’aller visiter son système de croyances, de comprendre ce qui bloque, de libérer cela pour s’aligner totalement sur ses vrais désirs et besoins et mettre en pratique ensuite les exercices favorables à cette loi.
      Tout part de notre système de croyances et de nos différents conditionnements, c’est dans ce sens que j’accompagne les personnes qui viennent me voir alors n’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de plus d’infos. Tres bon we . Jessica

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.