Je cree mon equilibre

Créer une belle vie est la plus élevée des vocations

Problème d’argent, peur du manque .. pourquoi le flux est il bloqué pour vous ?

argent, peur du manque

Pourquoi le flux est-il bloqué pour vous ?

Pourquoi manquez vous toujours d’argent? Pourquoi est-ce que dès que la situation parait se débloquer une dette surprise arrive ? Pourquoi avez vous toujours l’impression de lutter pour réussir à joindre les deux bouts? Pourquoi êtes vous sans cesse dans une énergie de manque ?

Certainement parce-que des mécanismes inconscients sont actifs en vous et repoussent l’argent!

L’inégalité entre les revenus trouve souvent son origine bien plus loin que dans les causes apparentes. Nous pouvons très souvent constater que pour le même poste certains travaillent  dans une entreprise qui maltraite et sous paye alors que d’autres croulent sous les avantages sociaux et les primes? Pourquoi à partir de la même formation, du même diplôme obtenu certaines personnes s’épanouissent et se réalisent alors que d’autres cherchent désespérément à subsister chaque mois ? Comment se fait-il que certaines personnes n’aient jamais l’air d’avoir de soucis financiers quand d’autres paraissent enfermés dedans?

Encore une fois.. tout est une question de conditionnement..

Chaque injonctions que nous avons reçues de la part de nos parents ou de nos référents et tout ce que nous avons observé s’est inscrit en nous dès notre plus jeune âge, accepté comme vérité, seule et unique façon de fonctionner. Nous sommes tous enfermés dans des schémas de pensées et d’émotions qui définissent la vie que nous avons. Le hic, c’est que ça ne saute pas aux yeux de tous, il est parfois extrêmement long et fastidieux de réaliser que nous sommes otages d’une programmation transmise de génération en génération. Encore une fois, difficile d’avoir du recul sur sa vie, de comprendre comment on fonctionne sans passer par la case introspection et développement personnel, voilà pourquoi tellement de gens vivent à partir de leurs limites inconscientes  et tournent de façon automatique dans la même cage toute leur vie.

Le travail personnel permet de se remettre en question, de sortir de la posture de victime, de clarifier ses zones d’ombres et d’enrayer les formatages ultra limitants.

Personnellement, j’ai reçu un tas de messages limitants au sujet de l’argent. Mes parents étaient très anxieux à ce sujet, ils se plaignaient sans cesse de ne pas avoir assez d’argent et avaient très peur du manque. Eux aussi sous l’emprise de leur programmation familiale, avec des parents qui ont vécus la guerre étaient enfermés dans un mode négatif au sujet de l’argent (alors qu’en soit nous avions le confort nécessaire) et n’ont pas manqué de m’intégrer avec eux dans leur carcan.

J’ai donc déduit en entendant et en observant leur façon de faire que :

– l’argent est source de problème, l’argent est négatif (beaucoup de stress, de préoccupations à ce sujet)

– les “riches” sont de mauvaises personnes et sont souvent malheureux ( j’entendais par ex très souvent “ils sont riches mais sont malheureux” ou ” les riches sont des exploiteurs ”

– l’argent rend les gens mauvais

– l’argent c’est uniquement pour payer les factures

– il faut épargner toujours le moindre sous pour se mettre à l’abri ( sous-entendu, nous ne sommes pas en sécurité, quelque chose nous menace ..)

– la vie est dure, les gens n’ont pas d’argent sauf les gens malhonnêtes, le travail c’est juste pour gagner son pain, il faut toujours aller au moins cher..

– ETC  ..

 

Comment ça s’est traduit dans mon futur ?

En grandissant avec tout ça, j’ai développé la même façon de fonctionner. Déjà, je me suis débrouillée pour toujours tomber sur des patrons verreux lorsque j’étais encore employée. J’étais systématiquement sous-payée, arnaquée et mon travail était effectivement une corvée nécessaire pour subsister mais en aucun cas quelque chose de choisi, source d’épanouissement. Je voyais mon père rentrer fatigué et lasse chaque soir, pour moi c’était normal, le travail était une source de frustration rien d’autre. Lorsque j’ai commencé à réaliser que je répétais le schéma familial, je me suis suis surprise à parler comme mon père, à revendiquer les même choses, à pester après toutes ces injustices et à toujours manquer bien évidemment. J’ai réalisé que je me débrouillais toujours pour ne pas avoir d’argent, si jamais à un moment j’avais un peu plus d’argent (cadeau ou autre) une dette arrivait ou alors j’invitais quelqu’un au resto mais il fallait à tout prix que cet argent disparaisse. Je n’étais pas conçue pour en avoir alors il fallait s’en débarrasser très vite. Je me sentais mieux à découvert qu’en positif !

Je critiquais l’argent, dénigrais ceux qui en avait, j’avais un tas de préjugés et bien sur je n’étais entourée que de personnes en manque qui partageaient le même point de vue que moi. On ressassait en coeur, inscrivant toujours un peu plus en nous cette programmation limitée, nos situations respectives ne risquaient pas de bouger. Je disais toujours: “Je m’en fiche moi de l’argent, c’est pas ma priorité”, je me faisais croire que je n’avais pas de besoins ni d’envies.

J’achetais le minimum, toujours le moins cher, je ne me faisais pas plaisir, je n’étais même pas frustrée car je ne m’étais jamais permise d’imaginer une vie financière autre. Un réel enfermement, une vision totalement partielle de la vie.

Le jour ou j’ai réalisé à quel point je vivais petit…

En creusant mon histoire, en observant très précisément ma façon de fonctionner au quotidien j’ai pu faire les parallèles et mesurer à quel point j’étais dans une reproduction exacte du schéma familiale et en fidélité avec mon père. Le réaliser ne suffit pas, reste ensuite à déloger ces croyances profondes et à éradiquer ces habitudes de vie tellement anciennes. C’est vraiment pas une mince affaire..

Ma croyance de non mérite, mes doutes sur ma valeur, mon manque de légitimité, mon manque de confiance en moi, en mes possibilités et en la vie étaient si profonds que j’y travaille encore aujourd’hui (je crois pas que le travail s’arrête un jour ;)). J’ai quand même réussi à transmuter mes principales empreintes et à partir de là ma vie, ma situation a changé du tout au tout mais ces liens transgénérationnels sont coriaces et l’atmosphère anxiogène de cette société malade pèse très lourd.

J’avais en plus un attachement à ce boulet, il représentait un lien profond et ancien avec ma famille, j’avais peur d’abandonner ma meute, d’être jugée aussi et même parfois honte de me faire plaisir. J’ai aussi découvert que finalement je préférais ne pas avoir d’argent de peur qu’on me le vole..

Vous l’aurez compris, toutes ces peurs de manque, de pénurie et les limites de mes parents se sont inscrites en moi profondément. J’ai donc fait en sorte inconsciemment de reproduire leur schéma, de me mettre en situation d’échec pour manquer et vivre la même histoire qu’eux.

 

Comment enrayer cette programmation anti-épanouissement?

– Prendre ses responsabilités, sortir de la posture de victime et comprendre que ce que vous portez comme conditionnements est la cause de votre situation actuelle.

– Engager un travail sur soi, comprendre et identifier vos limites pour participer activement à votre “reformage”.

– Guérir vos blessures, votre difficulté à prendre votre place, votre incapacité inconsciente à croire que vous avez autant de valeur que n’importe quel autre être humain. Vous êtes moins bien et moins méritant uniquement  dans votre tête.

Observez vous au quotidien pour prendre profondément conscience du schéma mental qui vous pousse à agir de telle ou telle façon et contrariez-le même par une petite action. Ce n’est pas un ou deux euros qui font la différence à la fin du mois mais pour votre estime personnelle choisissez le produits qui vous fait plaisir et pas le moins cher .

– Commencez à envisager que c’est possible de changer de vie, que vous êtes figé à cette place insatisfaisante que vous occupez uniquement par vos propres limites et qu’en faisant un plan vous pourrez accéder à autre chose. Je vous explique ici comment je l’ai fait et comment mettre en place des stratégies concrètes pour atteindre votre objectif.

– Faites la liste de tout ce que l’argent et ceux qui en ont représentent pour vous, ça vous aidera à voir ou vous en êtes dans votre relation intime avec l’argent. Si vous n’aimez pas l’argent, ni ceux qui en possèdent, vous n’aurez pas envie d’en avoir..

– Comprenez que l’argent est une énergie neutre qui n’est responsable d’aucun désastre. C’est l’intention de celui qui le détient qui donnera un résultat positif ou négatif. Avec un couteau c’est pareil, vous pouvez préparer un magnifique plat ou tuer quelqu’un.

– Familiarisez vous avec les concepts de la loi de résonance et comprenez que votre formatage ferme l’accès  au flux de l’argent dans votre vie. Chaque pensée, chacun de vos états émotionnels émet une vibration énergétique qui attire son équivalent dans votre vie sous forme de personnes, d’évènements .. Si vous ruminez manque, dettes, frustration .. vous retenez ces énergies dans votre vie. La loi d’attraction fonctionne tout le temps et il est capitale d’apprendre à l’utiliser mais si vous n’avez pas réglé vos blessures émotionnelles avant, vous échouerez et cumulerez frustration et désillusion car vous devez pouvoir croire à ce que vous affirmez.

– Stoppez la croyance erronée que pour réussir il faut appartenir à un milieu privilégié, nous pouvons tous à notre échelle évoluer  et réussir financièrement même si certains sont mieux lotis au départ. La foi en son potentiel voilà ce qui est déterminant. Il est donc impératif de faire la paix avec soi et de rétablir une vision plus réaliste de nous même. Chaque être souffre de manque de confiance et de mésestime de soi. Nous sommes tous ici pour redécouvrir qui nous sommes et utiliser enfin notre potentiel.

Une simple croyance débloquée peut suffire à vous ouvrir au flux naturel et illimité de l’univers

Jessica Font

 

Lire également:

La loi d’attraction 

La reconversion

Le système de croyances

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.