Je cree mon equilibre

Créer une belle vie est la plus élevée des vocations

Repérez vos boulets pour les lâcher ensuite

Se libérer de ses chaines

Sortez de votre bulle, changez votre programmation pour une vie en adéquation avec vos véritables désirs

Aide au repérage des croyances limitantes

 

Dans cet article je vous expliquais ce qu’est un système de croyance et comment il se met en place très tôt dans notre enfance. Pour vous aider dans la prise de conscience de vos croyances limitantes, je vous livre ci-dessous quelques exemples tirés de mon histoire. La première étape pour s’affranchir des boulets intérieurs qui prennent possession de notre vie est d’en prendre conscience. Il faut faire appel à la fois à la sphère consciente (les souvenirs) et retourner également à ce qui est plus ancien, douloureux et refoulé dans la partie inconsciente. En remontant tranquillement le fil de vos souvenirs vous allez déjà pouvoir identifier les grandes lignes de vos limites.

Il peut s’agir aussi bien des messages directs, verbalisés, c’est à dire que vous avez entendu sur vous ou sur la vie en général mais aussi des messages implicites, silencieux, sous entendus.. c’est à dire ce que vous avez observé, compris, interprété. Notez aussi les expressions, populaires, vieux adages, tics verbaux qui ont bercé votre enfance, ils sont eux aussi des injonctions très puissantes auxquelles vous souscrivez peut-être encore avec plus ou moins de force dans un ou plusieurs domaines de votre vie.

Quelques exemples d’injonctions véhiculées dans ma famille :

Domaine affectif/relation hommes femmes

-” les hommes sont tous pareils, incapables de rendre une femme heureuse

– Les hommes sont à l’état brut, ils ne savent  pas comprendre les femmes

– Les hommes et les femmes ne sont pas faits pour vivre ensemble

– Toutes les femmes sont malheureuses en amour

– Il ne faut pas espérer grand chose d’un homme”

– Etc.. ( oui oui c’est pas fini :))

J’ai été très fidèle à ces “programmations” pendant des années en accumulant des relations dans lesquelles j’étais malheureuse, pour moi c’était finalement normal et il était inconcevable dans ma tête qu’une femme soit heureuse en amour. J’avais toujours observé ça et toutes les femmes autour de moi vivaient le même type de relations insatisfaisantes alors ..  ( ce qui est à l’œuvre est la loi de la résonance= j’attire à moi les personnes qui vibrent sur la même fréquence) .

 

Domaine de la santé, la vitalité physique et émotionnelle

– Nous avons un santé fragile dans la famille

– Nous attrapons froid au moindre courant d’air

– Il faut manger (beaucoup) pour être en forme, finis ton assiette!

– Toutes les femmes sont fragiles et fatiguées

– Toutes les femmes souffrent de la solitude

– Etc..

Il a fallu du temps avant que je ne cesse d’adhérer à ces phrases et à les matérialiser en symptômes. Pendant des années, j’attrapais tout ce qui passait, j’étais tout le temps fatiguée et “patraque”, en fait je passais le plus clair de mon temps à avoir quelques chose, après un truc c’était un autre mais encore une fois je ne voyais pas que je répondais fidèlement à mon système de croyance.

 

Domaine des finances, de l’argent, de la réussite professionnelle

– “Les riches sont des snobs, les riches ne sont pas heureux

– Faut travailler dur dans la vie! les gens n’ont pas d’argent!

– Il faut toujours regarder en dessous et pas au dessus! ( du coup difficile d’évoluer hein !)

– On fait pas ce qu’on veut dans la vie ! (et donc surtout pas niveau pro)

– Il ne faut pas dépenser son argent, garde pour payer les dettes, les factures..

– Je n’ai pas un rond, je suis fauché, je ne suis pas Crésus!

– C’est très dur aujourd’hui de vivre bien”

– Etc ..

Que dire .. si ce n’est que j’ai accumulé les dettes, les découverts, le manque d’argent pendant des années. Je me débrouillais toujours pour avoir une dette surprise dès que j’avais un surplus pour répondre à cette injonction très forte de : pas d’argent. J’avais une image très négative des gens aisés donc je ne voulais surtout pas devenir comme eux. Je travaillais mais n’avais jamais d’argent et là encore je pensais que c’était normal car je continuais d’observer cela chez les personnes autour de moi, ce qui me confirmait et me maintenait encore et encore dans ce mode.

 

Domaine général, possibilité d’épanouissement, philosophie de vie

– “Tout le monde va mal, les gens sont malheureux, les gens sont seuls”

– “Faut se méfier des gens, ne fais pas confiance”

-” Faut pas se plaindre dans la vie”

-” Tu verras plus tard, c’est pas simple la vie”

” C’est trop beau pour être vrai, ne te fais pas d’illusions, ca ne va pas durer “: J’entendais cette phrase dès qu’une chose positive semblait pointer le bout de son nez dans notre vie, je crois que c’est la plus puissante de toutes les injonctions que j’ai reçues. Il m’a fallu des années pour m’en défaire car je n’en avais plus conscience, cette phrase limitante au plus au point était en sommeil dans mon inconscient mais dirigeait pourtant ma vie.

– ETC..

Comment avec tout ca ne pas avoir une vision inquiète et sombre de la vie? Comment parvenir à voir puis accepter les bienfaits de la vie? C’est évidemment presque impossible, tout en moi était formaté négatif absolument tout! j’étais incapable de percevoir la vie sous un autre aspect que celui d’une épreuve injuste ou tout le monde souffre et dont il ne faut pas espérer grand chose.

 

Je ne vous donne ici qu’un aperçu des croyances que j’ai dû dépasser et que je continue encore à travailler. Toutes ces phrases entendues, ces expériences de vie, ce milieu insécurisant et négatif m’ont très fortement marquée. Petit nous prenons tout pour argent comptant et commençons à construire notre système de pensées à partir des “enseignements” de nos principales figures nourricières. Bien évidemment et heureusement la vie nous laisse le choix de poursuivre le schéma ou d’en sortir, il s’agit là de notre responsabilité personnelle, de notre conscience = le libre arbitre.

libérer son système de croyances Une fois que les principaux conditionnements sont mis à jour, c’est tout un travail de transmutation (transformation) qui commence. Il se fait de différentes façons et dans un mouvement continu, non stop, chaque jour et même chaque seconde.

Alors pour commencer à vous libérer de vos chaines, faites l’enquête : qu’est ce qui vit encore en vous et qui appartient au passé? Observez votre vie et faites le parallèle avec tout ce que vous avez entendu de vous et de la vie en général lorsque vous étiez enfant de la part des adultes. En quoi votre vie actuelle est similaire à celle de vos parents ou référents? qu’est ce que vous reproduisez de façon consciente ou inconsciente par fidélité ou mimétisme? Notez toutes vos découvertes et prenez en pleinement conscience en développant votre auto-vigilance.

Pour travailler sur la partie inconsciente de votre être et permettre l’émergence des éléments refoulés, posez votre intention de libération à l’univers, vous vous ouvrez ainsi  à un autre champ d’informations et des révélations vous seront faites par divers biais (prises de conscience fulgurantes, rêves, évènements particuliers dans votre vie, rencontres , lapsus, actes manqués ..). En séance avec un thérapeute, le voyage intérieur guidé est le plus approprié pour libérer les éléments limitants.

 

Le travail de libération des mémoires peut sembler fastidieux au départ mais lorsque tout l’être émet le désir profond de lever ses blocages, la magie opère. Reformater son système de croyances c’est construire les plans de sa nouvelle vie.

Retenons que toutes ces transmissions négatives nous servent d’enseignements et ont une fonction, celle de nous permettre de découvrir qui nous sommes réellement. Le lien d’amour dans la famille est toujours là malgré les apparences. Ma famille est très aimante et très drôle mais nous avons ce travail à faire ensemble, dépasser les mémoires, les conditionnements transmis de générations en générations de façon automatique et inconsciente. Dans chaque famille, il y a un maillon qui se détache de la chaine, le maillon qui prend conscience, libre à nous de faire quelque chose de cette conscience ensuite.

 

Jessica Font

 

 

 

 

 

 

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.