Je cree mon equilibre

Créer une belle vie est la plus élevée des vocations

Trouver sa voie

Trouver sa voie

Pourquoi la confusion et l’inaction règnent en maitres dans votre vie?

“Je ne sais pas quoi faire de ma vie”; ” Je n’ai pas de passion”; ” Je ne sais pas ce que j’aime “; ” Je ne sais pas ce que j’ai envie de faire ” ; ” je n’ai pas d’énergie, pas de motivation, pas le courage .”;  etc ..

Voilà la réalité de bon nombre de personnes aujourd’hui. Pourquoi l’humain actuel se sent il à ce point perdu, dans un monde  ou il ne trouve pas sa place, quotidiennement plongé dans la  fatigue et la frustration ?

Encore une fois ceci est la résultante de toutes les programmations dont nous faisons l’objet dès notre venue au monde. Dès notre plus jeune âge nous sommes “dressés” à fonctionner non pas à partir de notre rythme d’éveil naturel et de nos aspirations innées mais en fonction d’un schéma bien défini, répété de générations en générations et dicté par la société. D’abord la famille qui formate depuis ses propres conditionnements puis vient la relève d’un système éducatif qui fonctionne au bourrage de crane et dont l’ambition est que chacun de ses petits soldats acquière le même niveau de connaissance en même temps sans prendre en compte une minute la singularité, les talents, les gouts, les élans naturels de chaque enfant.

notre système d'éducation castrateur et ultra violent

notre système d’éducation castrateur et ultra violent

 

Nous comprenons très tôt (déjà bébé et même pendant la période intra-utérine) que nous devons nous conformer et adopter le mode de ceux qui nous entourent et assurent notre survie. Pas de place pour les désirs, les idées, les envies qui ne vont pas dans le sens du milieu dans lequel nous évoluons. Tout, absolument tout est “réglementé”, il faut être poli, faire un bisou, finir son assiette, être sage, apprendre par cœur, suivre une mode, manger ceci ou cela, ne pas faire de bruit etc.. pour appartenir au troupeau, ne pas risquer le désamour, ne pas faire de vague, ne pas se faire punir, gronder, rejeter, mis à l’écart ou humilié.

Tout ce que nous ressentons, pensons, souhaitons est castré, les moyens de pressions utilisés  (fessées, menaces, chantages, intimidations, punitions, humiliations) sont plus forts que nous petite âme d’enfant, nous peinons à comprendre ou nous avons atterri et mesurons déjà à quel point nous y sommes coincés . Enfant rebelle, enfant sauvage, colère, crise de rage, inadaptation, maladies, troubles psy etc.. ne sont que la conséquence de ce processus de domestication qui nous arrache notre liberté.

Nous sommes des êtres de lien et par dessus tout nous avons besoin d’être en relation, de nous sentir accepté, respecté sans avoir besoin de lutter. Tous ces formatages, ces injonctions, ces obligations font que nous nous quittons nous même. Nous enfilons un costard le plus ajusté possible à ce que l ‘on nous demande et le portons comme un fardeau aussi longtemps qu’on pourra le supporter.

Le conformisme est le geolier de la liberté et l'ennemi de la croissance . JFK

Le conformisme est le geôlier de la liberté et l’ennemi de la croissance . JFK

Pendant ces années de pressions et d’obligations nous surinvestissons nos capacités d’adaptation et laissons derrière nous sans nous en rendre compte le but même de notre venue sur terre. Ce n’est plus l’âme source de joie et d’épanouissement qui est aux commandes mais une programmation héritée et subie.

Comprenez que tous les aspects de votre vie (amoureux, professionnel, social, sanitaire..) sont pris en otage par ce formatage et que c’est précisément ça qui vous fait souffrir. Il se peut que vous ayez du mal à identifier la racine, la cause de votre mal être mais en étant tout à fait honnête vous ressentez bien que vous n’occupez pas la place que vous devriez et qu’un tas de désirs frustrés crient au fond de vous leur besoin d’exister. Ce formatage est tellement ancré et ancien qu’il n’apparait pas à beaucoup de personnes mais il est à l’origine du désœuvrement général aujourd’hui.

 

Comment sortir de cet enfermement?

Tout le travail de libération à pour but que l’être se reconnecte à lui même, à son essence, à son âme. L’objectif est de se retrouver, de renouer avec nos véritables désirs, de retrouver nos talents étouffés et d’oser enfin exprimer qui nous sommes au monde. Quelques pistes :

 

  • Identifier son système de croyances : c’est la base du travail, vous devez prendre conscience de votre mode pour pouvoir agir dessus. A quoi adhérez vous encore et qui détermine votre réalité? Le travail de transmutation des croyances est extrêmement puissant et désactive les conditionnements. Pour chaque domaine de votre vie, vous devez passer le peigne fin, retrouver à la fois vos souvenirs conscients et inconscients (car c’est ce qui est refoulé qui mène la barque) à l’origine de vos croyances et les transformer. Ce travail se fait rapidement en quelques séances d’accompagnement.

 

  • Se mettre à l’écoute de ce qui vit en soi : Revenir à vous même, développer la conscience de qui vous êtes et de ce qui se passe en vous par le silence, la vigilance, l’observation consciente. Ainsi vous rebranchez votre baromètre intérieur et lui donnez de nouveau la possibilité de vous guider. Ce sont vos émotions qui vous indiquent le chemin à suivre. L’âme fonctionne à la joie, à la légèreté, elle est vote guide et vous mène là ou vous avez besoin d’aller par des signaux positifs. Là est la plus grande difficulté, vous avez tellement intégré que la vie c’est la lutte, la contrainte, la frustration que tout ce qui parait facile, positif , enjoué n’attire même plus votre attention. Les croyances limitantes arrivent en courant avec leurs discours négatifs  “c’est pas possible, c’est trop beau pour être vrai, ca serait trop facile, je ne le mérite pas, ce n’est pas pour moi etc..”  et vous y adhérez sans même vous en rendre compte. La route à suivre est celle de la joie, c’est tout ce qui vous donne de l’entrain, de l’énergie, du baume au cœur, tout ce qui vous motive, vous fait rêver, vous sentir utile et vivant. Et s’il y a plusieurs choses foncez! pourquoi se limiter? Au fur et à mesure que vous développerez l’écoute sensitive vous préciserez votre chemin. Avant ca, le premier pas à faire est d’aller là ou la joie vous mène même si ca vous parait dérisoire, ridicule ou infaisable. Ce premier pas peut être grand ou tout petit il n y à pas de règle sur le chemin qui est le notre mais soyez sûr qu’il débloquera votre situation.

 

  • Souvenez vous de vos désirs d’enfant : Que vouliez vous faire lorsque vous étiez petit? qu’est ce qui vous intéressait ? vous passionnait ? Vers quoi vouliez vous aller avant qu’on vous fasse croire que ce n’était pas possible?  quels étaient vos rêves? Enfant nous savons exactement pourquoi nous sommes là, nous ressentons très fortement les choses et les gens, nous fonctionnons à l’intuition, au cœur, c’est cette connexion au divin que nous devons retrouver lorsque nous sommes adultes frustrés. La vie n’aurait pas de sens autrement, pensez vous vraiment que le seul but de l’existence soit la souffrance? une vie moyenne voire médiocre ? Allons allons soyez raisonnables 😉 Reconnectez vous à votre enfant intérieur, faites appel à vos souvenirs, à vos émotions d’antan et rédigez la liste de tout ce qui vous faisait vibrer lorsque vous étiez encore dans votre vérité.

 

  • Libérez vous de tout ce qui embrume votre esprit : Comme je le dis souvent, nous ne sommes pas dans une société bienveillante qui à pour priorité la réalisation et le bien-être de ses citoyens. Aujourd’hui plus que jamais l’humain doit se réveiller et prendre conscience de la nocivité de son mode de vie. Alimentation poison, médicalisation à outrance, rythme de vie insoutenable, formatage intensif via les médias, la pub, la musique, ondes électromagnétiques non stop, sédentarité etc.. Cette société malade qui met nos vies en prison réussit à nous faire accepter l’inacceptable. Il est urgent de retrouver du discernement et de sortir la tête de l’eau. Comment peut on y voir clair et se reconnecter à soi lorsque tout concoure à nous en éloigner? Plus on allège notre mode de vie et plus clair et paisible est notre esprit, nous pouvons ainsi capter de nouveau les messages de notre âme et de tout ceux qui nous accompagnent. Je vous renvoie vers les articles de l’onglet alimentation et santé.

 

  • Faites la liste de vos 10 passions : Si c’est encore possible pour vous  de reconnaitre ce qui vous plait par dessus tout, ce qui vous anime et vous tient véritablement à cœur alors mettez tout par écrit pour y voir plus clair. Cherchez 10 choses (centres d’intérêt, activités, idées, projets ..) qui vous font vibrer même si vous n’y avez pas accès pour le moment, même si vous ne pratiquez pas et si ca vous parait fou ou inaccessible. Branchez vous sur votre cœur, suivez sa vibration et autorisez vous à faire entrer ce domaine dans votre vie déjà par la pensée. Posez vous la question : qu’est ce que j’ai envie d’apporter au monde ? comment ais je envie de contribuer à partir de qui je suis et de ce qui m’attire naturellement ? qu’est ce qui est véritablement important pour moi dans cette vie ?

 

  • Rappelez vous que tout est possible : Quelque soit l’endroit d’où vous partez et même si tous vos changements de vie vous semblent irréalisables, comprenez que toutes vos résistances ne sont que pur produit de votre mental conditionné en négatif. La réalité c’est que si vous faites le premier pas, la vie vous aide en retour. Je l’expérimente sans arrêt depuis que j’ai renoué avec la confiance en la vie. Il se passe des tas de choses incroyables, tout est parfaitement orchestré,  nous sommes aidés, accompagnés sans cesse, la seule chose qui nous est demandée c’est de décider et d’y croire. La foi c’est comme tout ca se travaille, vous l’avez peut être perdue mais rien ne vous empêche de là retrouver.

 

  • Ressourcez-vous : Encore une fois il s’agit de revenir à la source, favorisez des activités, des expériences qui vous déconnectent de votre mental. Le yoga, la méditation, l’expression corporelle, le contact avec la nature, les enfants, les animaux , la respiration consciente. Commencez par aménager un petit temps limité dans votre journée au départ par ex 5 min de respiration et de silence, vous y trouverez tellement de ressources que ces temps s’allongeront naturellement. L’objectif est de débrancher un peu le cerveau gauche (rationalité,analyse, conditionnements) et de réhabilité un peu plus le droit ( créativité, intuition, rêve).

 

trouver sa voie, mériter le meilleur

Ne laissez plus quiconque définir la place que vous devez occuper dans le monde, lâchez le mode possible/impossible des autres. La réalisation est le but de chaque être humain.

 

Jessica Font 

Thérapie psycho-corporelle et coaching global  en cabinet et à distance

 

A lire également:

Ma reconversion

Lâchez vos boulets

 

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.