Je cree mon equilibre

Créer une belle vie est la plus élevée des vocations

Se débarrasser d’une acné sévère naturellement: mon témoignage article et vidéo

acné severe s'en débarasser

Dépendance à la diane 35 mon parcours

J’ai pris la pilule diane 35 de 14 à 30 ans. C’est mon dermatologue le premier à me l’avoir prescrite lorsque j’étais une toute jeune ado pour quelques boutons. Une première ordonnance de 6 mois à renouveler. Aucun contrôle ni avant ni pendant mais des prescriptions automatiques tous les ans.

Évidemment à cette époque j’étais naïve et innocente, ce qui m’importait à moi c’était de ne plus avoir de boutons, j’habitais à la campagne, internet n’existait pas, la plupart de mes copines avaient le même traitement et tout le monde faisait confiance aux médecins.

20 ans : épisode 1

Vers la vingtaine j’ai voulu arrêter, je commençais à m’ouvrir et à m’informer sur différents systèmes de santé parce que j’avais beaucoup de problèmes et que malgré que je passais de médecins en médecins j’allais de plus en plus mal.

Après peut être un mois d’arrêt j’ai commencé à perdre mes cheveux par poignées et tout au long de la journée. Il n’y avait pas un moment ou mes cheveux tenaient sur ma tête, ça tombait sans arrêt, j’avais la peau et le cuir chevelu extrêmement gras malgré les lavages mais surtout cette chute vertigineuse de cheveux. Je passais de mon médecin à ma gynéco et tous deux tenaient le même discours, il fallait reprendre la pilule pour contrer le dérèglement, il fallait un soutien hormonale à toutes les femmes, c’était comme ça et pas autrement, y’avait rien à faire! Après 3 mois d’arrêt, dans la panique totale car la chute ne s’arrêtait pas et que je pleurais tous les jours persuadée de finir avec le crane chauve sous peu, j’ai finalement repris cette pilule en urgence plus qu’encouragée par ma gynéco évidemment qui prônait les raisons contraceptives indispensables dont j’allais avoir besoin, l’équilibre hormonale et  la tranquillité. Quelques jours seulement après la reprise plus de chute. Rassurée et emportée par la facilité, je venais de remonter dans le train pour 10 ans sans le savoir. Ma camarade Élodie a subi les mêmes dommages et s’en est sortie elle aussi par la voie naturelle, elle vous raconte son parcours ici.

30 ans : arrêt définitif de ce poison

Pendant 4 mois rien à signaler si ce n’est des bénéfices incroyables:

  • dégonflement spectaculaire ( je n’avais pas pris de poids mais je faisais visiblement bcp de rétention d’eau sans en avoir conscience)
  • poitrine beaucoup plus souple, plus confortable (javais mal aux seins en permanence, ils étaient hypertendus, gonflés tout le temps)
  • Libération de la contrainte et de la pression psychologique que la prise quotidienne d’un médicament occasionne.

Si jeune et déjà sous emprise chimique, mon activité hormonale naturelle mise en suspend des années je ne connaissais finalement pas mon corps dans son fonctionnement naturel!

Après 4 mois, le cauchemar commence:

  • Des boutons énormes (papules, pustules, comédons) me couvrent la moitié du visage, tout le cou, le décolleté et le dos.
  • plus de règles (c’est un soin énergétique qui libéra mon cycle après 8 mois)
  • Une mine chiffonnée, une peau terne , des cheveux plats, aucune énergie, la déprime totale, je me sentais en rétention de tout un tas de choses, polluée, intoxiquée, je ne me reconnaissais plus, défigurée par tous ces boutons très douloureux, je n’avais même plus d’ovale du visage à un moment tellement ma peau était boursouflée par ces monstres sous cutanés. Chaque jour il en sortait d’autres, chaque jour j’étais un peu plus à plat physiquement et moralement, tout mon corps était déphasé, perturbé et c’était émotionnellement très dur de supporter le regard des autres. Je n’avais jamais eu de boutons, au contraire on me complimentait toujours sur ma peau, mes cheveux et du jour au lendemain je n’étais plus moi. Les gens curieux regardaient mes boutons lorsqu’ils me parlaient au lieu de me regarder dans les yeux (oui ça se voit vraiment quand on fait ça ;)) et je sentais bien que le discours de ceux qui essayaient de me rassurer était branlant.

Ça peut paraitre superficiel mais ça ne l’est pas, lorsque l’intégrité physique est touchée c’est un traumatisme et ça a des répercussions dans tous les domaines (estime de soi, vie sociale, vie de couple, intimité, harmonie intérieure..). Dans une société ou le poids des apparences pèsent sur tout le monde quoiqu’on en dise, c’est encore plus dur lorsque l’on souffre de désagréments visibles. Cela dit, mon empathie a grandit et je mesure bien mieux maintenant ce que peuvent ressentir certaines personnes dont l’apparence est troublée.

Les solutions proposées

Je vous passe les détails de mes visites chez les médecins généralistes, dermatologues et gynécologues. Je savais pertinemment que ce qui me serait proposé n’allait me convenir mais je voulais quand même m’en assurer avant d’entamer ma démarche de guérison personnelle. Effectivement, plus de 10 ans après, le discours était le même: Je devais impérativement reprendre la pilule, je devais prendre en urgence roacutane (vous savez le traitement hyper-toxique qui a fait l’objet d’un scandale sanitaire, responsable d’un tas de suicides et maladies qui a été enlevé du marché mais redistribué sous un autre nom!); je devais également prendre pendant 10 jours au moins du duphaston, un composé chimique pour recréer des règles artificielles ce qui n’a évidement aucun sens. Puis bien sur je devais me tartiner le visage d’un éventail choisit de produits tellement forts et chimiques qu’ils finissent par bruler la peau et décolorer les vêtements ..

Encore une parfaite illustration de l’acharnement de la médecine actuelle à vouloir supprimer quoiqu’il en coute tous symptômes sans s’occuper aucunement de leur cause.

 

Comment je m’y suis prise ?

Je suis formée et en formation continue aux différentes approches de santé naturelle, c’est un passion depuis l’enfance et je ne me lasse pas d’explorer différents enseignements et d’expérimenter des soins lorsque j’en ressens l’appel. Ces savoirs anciens provenant de différentes ethnies et la sagesse hippocratique respectueuse de la vie dans son grand principe ont toujours existé en moi alors évidemment c’est vers leurs préceptes que je me suis tournée. Si mon corps se vidait par tous les pores comme il le faisait c’est qu’il était saturé de déchets et je devais l’aider dans son processus de nettoyage, de purification, de régénération.

” La maladie exprime un effort de purification ”  Dr Paul Carton pionnier de la médecine naturelle en France

Mes armes:

  • L’alimentation dénuée de produits toxiques, ceux là même qui encrassent le corps et créent troubles psy et symptômes physiques. Vous pouvez lire mes deux articles sur le sujet ici et . Mon alimentation était plutôt correcte bien qu’encore trop imprégnée d’une vie sociale néfaste mais c’est surtout un nettoyage profond dont j’avais besoin pour éliminer les résidus d’années de traitements médicamenteux (anti-biotiques, pilule, psychotropes…) et de mal bouffe dans son degrés moindre.
  • La mono diète ou le jeune qui consiste à mettre le corps et ses activités digestives au repos pour lui permettre d’utiliser cette energie libre au nettoyage. J’ai commencé progressivement par des monodiètes avec des aliments consistants ( ne manger qu’un aliment par repas par ex banane, pommes de terres, patates douces, riz semi complet, châtaignes ou quinoa agrémenté d’un filet d’huile, d’épices ou d’un peu de sauce soja sans gluten ou alors mais c’est un peu plus dur au départ un seul fruit ou légume à volonté bien sur, jusqu’à sentiment de satiété et de contentement). La diète, monodiete, le jeune sont d’excellents moyens temporaires d’éliminer massivement ce qui empêche le corps de bien fonctionner  mais ils doivent être encadrés et faits avec conscience dans un but plus large de libération à la fois du corps et de l’esprit. Je pratique également le jeune de 12h ou de 16h quasi quotidiennement, c’est à dire augmenter les heures de jeune en se servant des heures de la nuit avant et/ou après. Par exemple j’arrête de manger à 20h ou 21h (parfois plus tard) et je ne mange que le lendemain vers 12h ou 13h (parfois avant ou après), tout dépend de mes envies et besoins je ne m’impose rien. C’est  naturel pour moi de faire cela et ça me procure un grand bien-être. Les résultats sur l’état général et la peau sont spectaculaires. Voici un excellent documentaire sur le sujet.
  • Les méthodes naturelles qui aident à la purification du corps par l’émonctoire peau et stimulent les autres portes de sorties des déchets comme: le sauna et le hammam, le brossage à sec, les bains chauds au bicarbonate (deux grands verres de bicarbonate dans une baignoire semi remplie) pendant au moins une heure puis aller s’enrouler sous sa couette jusqu’à ce que le processus de thermorégulation se termine, vous allez beaucoup éliminer, c’est très puissant. Il m’est nécessaire de manger quelque chose de très énergétique un peu avant (bananes, fruits secs par ex) car je suis sinon ensuite totalement vidée, ce n’est pas une pratique anodine. Si vous n’avez pas de baignoire, faites des bains de pieds au bicarbonate : dans une bassine, une eau à 38° environ chaude mais pas brulante avec un verre de bicarbonate, durant 30 minutes. C’est très efficace car l’élimination des toxines passent bcp pas les pieds et c’est en plus délassant. Vous pouvez y ajouter quelques gouttes d’huiles essentielle de lavande par ex.
  • Les bains dérivatifs avec les poches yokool qui sont très pratiques, 2/4h par jour.
  • le minimalisme totale au niveau soin de la peau : zero produit chimique, un nettoyage à l’eau avec une base lavante neutre, un peu de gel d’aloe vera, des huiles végétales et essentielles bien choisies. Le double nettoyage avec des produits bien adaptés est très efficace car il fait remonter en surface les impuretés en tous genres de la peau (sébum, pollution, maquillage, sueur..) et permet de les éliminer plus rapidement.
  • Des infusion de plantes médicinales : ortie,artichaut,romarin,menthe poivrée,sureau, chardon marie,sauge.. toute la journée pour favoriser le nettoyage des émonctoires foie et peau, stimuler le péristaltisme intestinal, profiter de leurs vertus diurétiques et nettoyantes.
  • Le nettoyage intestinal :  c’est véritablement ce qui a inversé la tendance, une méthode d’une grande efficacité utilisée depuis toujours en médecine traditionnelle. Cette pratique dont je ne saurais me passer aujourd’hui a éliminé mes éruptions cutanées à plus de 80% en une semaine , je vous explique ici comment vous y prendre.
  • L’amaroli, En application externe matin et soir, à pratiquer quand le corps s’apaise, lorsqu’il s’est vidé du trop plein de déchets et que l’alimentation quotidienne est non toxique (mais ceci est aléatoire et dépend de chaque organisme), fiez vous toujours à votre ressenti. Ce procédé est d’une très grande efficacité, il permet de récupérer une peau nette très rapidement et d’enrayer les cicatrices. Pour en savoir plus.

Il est maintenant possible d’arrêter progressivement la pilule pour éviter un trop gros déséquilibre hormonal et ses conséquences, une prise un jour sur deux par exemple, à déterminer avec votre gynécologue.

Ce qu’il faut vraiment éviter de faire:

  • Je ne vous dirais pas de ne pas percer vos boutons, les personnes qui donnent ce genre de conseils n’ont surement jamais eu sur le nez un bouton blanc énorme qui menace d’exploser à tout moment ! ce qu’il faut c’est percer les boutons en respectant quelques consignes: après un bain ou une douche chaude pour que les tissus soient ramollis, avec des cotons et pas les ongles, s’assurer aussi qu’aucune peau fine ne bouche l’orifice du bouton, si c’est le cas grattouiller légèrement avec les mains propres ou faites un gommage doux, puis désinfecter avec un mix d’huile végétale et essentielle ( par ex : rose musquée pour la cicatrisation et ravinsara pour la décontamination). En agissant ainsi, vous éviterez les cicatrices et l’inflammation des tissus environnants.
  • Évitez surtout de faire des masques d’argile aux endroits de vos boutons. L’argile aspire et fait remonter en surface les déchets, ce genre de masque créent donc une recrudescence de boutons, il faut mieux appliquer un cataplasme d’argile sur la nuque pendant au moins une heure plusieurs fois par semaine.
  • Ne pas nettoyer, décaper, désincruster à outrance la peau qui se sent agressée et va produire du sebum en excès et relancer le cycle infernal. Utilisez des produits très doux et des huiles bio qui au contraire de ce qui est véhiculé comme informations erronées aident à équilibrer la séborrhée, nettoient et traitent avec grande efficacité. Laissez vraiment tomber les produits d’hygiène corporelle chimiques (déo,gels lavants,maquillage,parfums..) qui sont bourrés de perturbateurs endocriniens d’une grande toxicité, ils dessèchent, irritent, créent des allergies et vous empoisonnent quotidiennement un peu plus.
  • Faire des excès de gras, de sucre, d’alcool en pensant que ca n’aura pas de conséquences une fois comme ça, c’est tout le contraire! tant que votre corps sera encore trop acide (saturé de toxines)  vous allez payer ces écarts très cher ! Patience, il va falloir être rigoureux(se) quelques mois.

 

Voilà comment j’ai vu mon acné sévère disparaitre totalement en à peu près 10 mois. Je n’ai pas cédé à la chimie agressive qui proposait d’intoxiquer un peu plus mon corps sans rien régler mais je lui ai permis de retrouver l’équilibre par des procédés adaptés à ses besoins naturels et sans surprise cela a fonctionné.

Les résultats dépendent de plusieurs facteurs et se modifient donc en fonction de notre profil energetique, de notre terrain, de nos habitudes de vie, de notre personnalité, de nos états émotionnels. Nous sommes composés de différents systèmes qui s’influencent les uns les autres en permanence, il faut donc tous les prendre en compte, n’en nier aucun et être à l’écoute de ce qui se passe en nous et de vers quoi nous sommes spontanément attirés en termes d’aliments, de pratiques, de plantes, d’essences, de rituels..  nous savons déjà tout, il s’agit simplement de se faire confiance.

Je choisis tous mes soins par intuition et attraction sans même les connaitre pour certain et c’est précisément ceux dont j’ai le plus besoin. Je pense notamment au nettoyage intestinal qui m’intéressait depuis petite et qui n’avait jamais quitté mes pensées alors que personne autour de moi n’en a jamais pratiqué ni même parlé et pourtant cette idée est restée jusqu’à ce que je sois prête et décide de là mettre en pratique. C’est un soin que je considère comme miraculeux tant il m’a libérée à différents niveaux.

J’ai répertorié dans cet article les soins qui ont été les plus efficaces pour moi mais il en existe une foultitudes, à vous de garder recul et discernement. Si vous n’avez pas les ressources pour vous accompagner vous même, faites appel à un professionnel qui vous apportera les bases, vous rassurera et personnalisera votre cure. Si le sujet vous intéresse vous avez tout à votre disposition en plus de votre intuition pour entretenir votre santé et guérir vos troubles vous même. Les médecines se complètent et devraient donc être dans une pratique collaborative, malheureusement notre société hyper formatée exclut encore trop ce projet. C’est pourquoi nous avons un rôle à jouer, pour nous même d’abord puis pour les générations à venir, les autres êtres vivants qui peuplent la terre et la planète elle même. Une belle humanité peut se construire si chacun en prend la responsabilité à son échelle.

Jessica Font

Thérapie psycho-corporelle & coaching global

consultations en cabinet ou à distance

N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de renseignements complémentaires ou d’un accompagnement personnalisé.

 

La suite ici en vidéo

 

la legende du colibri

 

 

 La suite ici en vidéo

 

38 Comments on Se débarrasser d’une acné sévère naturellement: mon témoignage article et vidéo

  1. Tara
    24 janvier 2016 à 11 h 15 min (1 année ago)

    Quand je te lis,j’ai l’impression que c’est mon parcours:exactement la meme chose,je suis actuellement sous androcure et provames et je sais que si j’arrete,les enormes boutons recouvriront de nouveau tout mon visage,cela me desespere!

    • Margaux
      7 mars 2016 à 20 h 09 min (1 année ago)

      Bonjour Tara, au mois de mai 2015 ma gynéco m’a également prescrit androcure et provames, une fois arrêté c’état la catastrophe, tout est revenu en bloc, j’essaye désormais d’adopter un mode de vie sain mais ma peau n’a jamais été aussi marquée par l’acné que maintenant…
      Bon courage
      Margot

  2. delcarmen
    26 décembre 2015 à 19 h 44 min (1 année ago)

    Bonjour,

    Je ne suis pas dans le même cas que vous mais j’explique ma situation, peut être que vous aurez des conseils à me donner. A l’âge de 11 n’as j’ai eu de l’acné, au départ de l’acné simplement sur le front puis celle-ci s’est étendue jusque mon dos, mes épaules, la poitrine, le cou. Vers 16 ans je suivais un traitement à base de cyclines , de zinc, et des crèmes en tout genre. Je suis ensuite passé à la phase supérieure androcur et diane35, j’ai tenu quelques mois, comme je ne voyais aucun changement au niveau de mon acné j’ai abandonné. A 19 ans j’ai eu le générique de roaccutane, ma peau est devenue quasi parfaite, les boutons sur mon corps avaient disparus, depuis je suis certaine que l’acné peut disparaitre.. mais comment? Car un an après le traitement tout est revenu, et aujourd’hui j’ai l’impression que c’est pire qu’avant ma peau est rouge, j’ai des boutons rouges, et parfois de l’acné rétentionnelle. J’ai fait une prise de sang, j’ai un taux de cortisol assez élevé, par contre je n’ai aucun problème au niveau du tx de testostérone. Je dois avouer que j’ai parfois une poussée d’acné quand je mange mal, et je l’avoue je mange mal… Psychologiquement cette maladie me rend nerveuse, stressée, angoissée, l’acné me gâche vraiment la vie. Et j’en ai marre d’aller chez les dermato qui veulent me prescrire diane 35 et roaccutane…

  3. shiva
    27 novembre 2015 à 15 h 32 min (2 années ago)

    bonjour,

    A l’arrêt de la pilule, j’ai commencé à faire de l’acné.Je souhaitais être enceinte mais je n’ovulais plus et était en aménorrhée. Aucun traitement ne parvenait à me rétablir des cycles normaux et mes boutons continuaient à bourgeonner.Très difficile à vivre notamment quand on y touche pas mais qu’ils laissent tout de même des traces.
    Tout ça pour dire qu’aujourd’hui, grâce au Miracle de la Vie, je suis dans mon cinquième mois de grossesse (et ce sans aucun traitement et malgré aménorrhée). J’avais quelques cicatrices et micro kystes sous le menton et l’envie d’être une belle maman mais j’ai fait n’importe quoi. Au lieu de patienter j’ai mis de l’he de tea tree. Et tous les boutons sont sortis avec une horrible croûte et des brûlures. Ça m’a beaucoup attristé de me dire que j’avais fait tant d’effort pour ne pas y toucher et qu’en dix minutes de triturage , on ruine tout….
    Et ce matin je me réveille en me disant, ce n’est pas ça la Vie, rentrer en semi-dépression alors qu’un magnifique être humain prend forme en toi. Cesse de te lamenter, de passer ton temps sur des sites pour combattre l’acné.La soution est en toi.Et j’ai pensé à l’amaroli. Je n’ai pas trouvé de contre indication par rapport à la grossesse. Je le pratique uniquement en externe. Aurais-tu des conseils? En as-tu déjà fait des compresses?
    Merci de m’avoir lu et de donner une si belle énergie aux gens.
    Je te souhaite le meilleur.

    • Jessica Font
      27 novembre 2015 à 19 h 42 min (2 années ago)

      Bonjour Shiva, Je suis ravie de lire de si belles choses, félicitations pour votre grossesse et votre façon de l’accueillir. Concernant l’amaroli en externe pendant la grossesse il n’y a effectivement pas de contre-indications mais ce sont vos habitudes alimentaires et l’état de vos fonctions d’élimination et de filtrage qui feront la différence. Vous pouvez passer l’urine comme une lotion ou faire des compresses, testez vous ne risquez pas grand chose 😉 Merci à vous et tenez moi au courant . Jessica

    • shiva
      28 novembre 2015 à 16 h 37 min (2 années ago)

      Bonjour Jessica,

      C’est bien ce que je pensais. Je pense avoir un bon régime alimentaire: je ne mange pas de viande terrestre. Il m’arrive de temps à autre de consommer des animaux marins, surtout en ce moment j’ai envie de sardines donc j’avoue m’écouter…Le plein de fruits et légumes verts!Par contre jamais de produits industriels ou transformés: si j’ai envie d’un bon gâteau je le fabrique (et sans sucre blanc évidemment!).
      J’ai cru comprendre que toi aussi tu attendais un Magnifique Evénement. Toutes mes félicitations!
      A quand un article sur l’alimentation (physique et spirituelle!) de la femme enceinte? J’avoue m’y perdre un peu : il faut manger quatre produits laitiers selon certains, selon d’autres on peut sans passer….On trouve un peu tout et son contraire sur internet et chez les médecins aussi!
      Je reviendrai faire le point sur l’amaroli (il semblerait d’ailleurs que l’urine des femmes enceintes soit pleine de vertus!).En deux jours je vois déjà des effets (plus de tiraillements, moins de rougeurs) pourvu que cela dure!

      Encore bravo pour ton site empli de sagesse et de sérénité. Cela fait du bien! Une belle pause dans ce monde qui va parfois trop vite.
      Au plaisir de te lire à nouveau

    • Jessica Font
      28 novembre 2015 à 20 h 12 min (2 années ago)

      Effectivement Shiva, j’attends une petite fille (je suis presque à 6 mois), pour ce qui est de l’alimentation pendant la grossesse, je n’ai vraiment rien changé à mon mode habituel, je n’ai pas d’envies particulières ni plus d’appétit, je continue à prendre de la spiruline ce que je faisais avant la grossesse. Mon alimentation est sans gluten, sans lait, sans produits animaux, sans pdts chimiques, il arrive que je fasse des exceptions en dehors de chez moi, je ne me mets plus de pression à ce niveau mais définitivement ce sont les végétaux sous diverses formes qui font mon bonheur 😉 Je pense écrire sur cette incroyable aventure qu’est la grossesse, je ressens le besoin et l’envie de partager mon chemin qui se fait si riche à tant de niveaux.. Merci de ta participation et de tes retours, ca m’intéresse beaucoup de connaitre les expériences des autres. Encore merci pour tes compliments et à très vite . Jessica 🙂

  4. mama
    9 juillet 2015 à 8 h 23 min (2 années ago)

    Bonjour,

    Je suis trrès intéressée par l’amaroli. Mais votre lien pour en savoir plus ne fonctionne pas. 🙁 Comment procédez vous? Pour l’application du soir vous appliquez l’urine du matin? vous la changez tous les jours? Pour le moment, jai une très bonne alimentation et jai bientot rdv pour un gros nettoyage avec l’hydrothérapie. Mais je prends encore la pillule et vapote! Puis-je malgré tout commencer l’amaroli uniquement en application externe? Qu’en pensez-vous? Je vous remercie d’avance pour votre aide.

    • Jessica Font
      9 juillet 2015 à 18 h 13 min (2 années ago)

      Bonjour, Vous pouvez commencer l’amaroli en externe sans pb, prélevez l’urine du matin dans une petite tasse et appliquez directement avec un coton matin et soir après nettoyage et renouvelez chaque matin. L’amaroli m’a été d’une grande aide pendant quelques mois, aujourd’hui j’utilise de l’eau magnésienne également très efficace pour assainir les tissus et favoriser le renouvellement cellulaire et donc la cicatrisation, vous en saurez plus dans cet article : http://je-cree-mon-equilibre.com/ma-salle-de-bain-minimaliste/
      Je vais voir ce lien qui ne fonctionne plus et le rétablir. Merci et tenez moi au courant de vos résultats. Jessica

    • mama
      10 juillet 2015 à 10 h 41 min (2 années ago)

      Bonjour Jessica. Je te remercie pour ta réponse rapide et utile! 😉 j’ai commencé depuis 2 jours l’application matin et soir de l’urine fraîche! L’application du matin ne me gêne pas du tout! L’urine est très peu odorante, l’odeur s’évapore très vite! Par contre, pour le soir, l’urine dégage une forte odeur d’amoniac qui me dérange et qui reste sur la peau! D’ailleurs, vu que l’urine appliqué le soir n’est plus fraîche et se fransforme (formation d’amoniac) n’est elle pas moins bonne pour la peau? Du coup est ce que pour l’application du soir je peux récolter un peu d’urine du soir et l’appliquer directement? Je suis quand même impressionnée de voir que l’urine à un effet très hydratant et ma peau au lever à déjà un meilleur aspect! Je te tiens au courant l’evolution… mon but étant de faire disparaître quelques petits boutons restants et pas mal de traces/cicatrices d’anciens boutons et kystes qui me tachent la peau! Ravis en tout cas de tester une nouvelle thérapie qui me séduit beaucoup! Merci d’avance pour ton aide.

  5. Nina
    23 juin 2015 à 10 h 51 min (2 années ago)

    bonjour, merci pour votre réponse. votre témoignage est une source d’espoir. Changer ses methode alimentaire seule est assez difficile surtout que depuis que je mange plus sainement (je n’ai pas encore arreté le gluten) j’ai perdu du poids moi qui suis deja tres maigre, 1 kilo c’est limite sacré. Le moral est au plus bas, moi qui suis de nature joyeuse, je ne sors plus et évite de voir mes amis. Disons que jai du mal à accepter ma peau actuelle. J’ai eu auparavant un peu de bouton mais rien de méchant. toujours refusé de prendre la pillule qui camoufle plus que ne guérit… !! Difficile de s’accepter comme ça plein de boutons à 23 ans. Je me persuade que je trouverais la solution naturelle mais six mois c’est long. MERCI POUR VOTRE BLOG très humaniste, loin de tout ces professionnel de santé qui n’en ont que pour l’argent et qui se foutent pas mal du bien-être de l’Autre.

  6. nina
    15 juin 2015 à 13 h 58 min (2 années ago)

    Merci beaucoup pour cet article très interressant. J’en suis à six mois d’essai mais mes effort sont vain, j’ai eu une poussée dans le dos et partout sur le visage c’est horrible pourtant pas de prise de pillule, je refuse de prendre des produit chimique mais je desespère, je fuis toute vie sociale.
    je ne me reconnait plus. J’ai pourtant essayé, plante, homéo, mon portefeuille se vide mais les pustule deformant le visage persistent… il est vrai que j’ai tendance à vouloir les camoufler, les asperger d’huiles (essentielle et vegetale) mais au dos je n’y touche pas ou peu et c’est la meme. GROSSE poussée et tres persistant.

    j’ai des questions à vous poser, pouvez vous me repondre par mail? Je n’en peux plus de me voir dans les miroires, et ma peau est devenue une obession… :/

    nini_five@yaoo.fr

    • Jessica Font
      16 juin 2015 à 10 h 28 min (2 années ago)

      Bonjour Nina,

      Je suis désolée pour vous, je sais à quel pont ca peut être difficile de traverser des périodes d’acné mais ne vous en faites pas,cette situation trouvera une issue. Je serai ravie de pouvoir vous aider, n’hésitez pas à m’écrire sur mon adresse professionnelle (onglet coaching global) je vous répondrai. Jessica

  7. ELODIE
    17 avril 2015 à 21 h 15 min (2 années ago)

    Bonjour
    merci pour tous ces conseils, le témoignage etc.
    j’ai moi aussi souffert de la diane 35 (arret) je suis actuellement sous Triafemi que je compte arreter poru pose d’un stérilet sans hormones.
    je crains de revivre le meme cauchemar qu’à l’arret précédent.
    je suis très intéressée par le nettoyage, et souhaite savoir combien de temps doit on faire durer une mono diete? un jour?
    merci infiniment pour toutes ces informations

    • Jessica Font
      18 avril 2015 à 11 h 58 min (2 années ago)

      Bonjour Elodie,

      Je comprends votre angoisse, l’arrêt des hormones provoque de tels tsunamis parfois qu’il est nécessaire d’y être préparée. Pour ce qui est du nettoyage intestinal, voici l’article dédié: http://je-cree-mon-equilibre.com/nettoyez-vos-intestins-et-revivez/
      Pour les monodiètes, tout dépend de vous, de votre état de santé et de vitalité actuel, de vos gouts et de votre façon d’appréhender la chose.
      C’est un peu compliqué de vous conseiller sans vous connaitre. Les monodiètes peuvent se faire ponctuellement sur un jour ou sur plusieurs jours consécutifs, vous pouvez en faire toute la journée ou alors seulement un repas par jour (le soir), prendre toujours le même aliment ou changer à chacun des repas. Le choix des aliments dépend aussi de beaucoup de choses, les fruits et légumes accélèrent évidemment le processus de nettoyage mais ce n’est pas toujours facile selon nos dispositions personnelles et le contexte dans lequel on se trouve alors les aliments plus consistants comme la pomme de terre, le riz, la châtaigne, le quinoa peuvent être une solution. Choisissez toujours des produits de bonne qualité et agrémentez si besoin d’un filet d’huile, de sauce soja, d’herbes et d’épices. Le gout,le plaisir est capital, la convivialité aussi.
      Merci pour votre retour.
      A bientôt .

      Jessica

    • Elodie
      27 décembre 2015 à 16 h 26 min (1 année ago)

      Bonjour Jessica
      Et voilà je me suis fait poser un Stérilet cuivre début mai et ai arrêtée la pilule. Depuis quelques mois me voilà recouverte d’acné au niveau des mâchoires et menton! Cela me fait mal et c est dégoûtant… Je me lève avec et m’endors avec , je n’arrive pas a faire abstraction.Je suis suivie par une naturo qui a revu mon alimentation dans le but de soutenir mon foie. Malgré tout ca je me retrouve Perdue à nouveau… Je n’ai plus mes Régles depuis 4 mois et mon gynéco m’a fait faire un bilan hormonal montrant que mon taux de lh et fsh n’est pas bon. J’ai un rdv chez un homéopathe ( conseille par naturo) pour m’aider a débloquer ma situation…jai clairement vu que l’alimentation seule ne suffit pas. Ma routine de soin est la plus naturelle possible. Je ne veux en aucun cas reprendre des produits chimiques mais régler mon pb de fond… Je sais que ni gynéco ni dermato ni généraliste ne me comprendra. On m’a aussi donné du duphaston qui n’a servi à rien … Même vis à vis de l’entourage c difficile à expliquer. Je viens d’avoir 30 ans le plus bel âge il paraît mais moi je ne peux pas m’épanouir dans ces conditions … Je suis à l’écoute de toutes solutions pour retrouver une vie normale et une peau comme la plupart des jeunes femmes …merci pour vos témoignages.

  8. Claire Joly
    26 février 2015 à 13 h 37 min (2 années ago)

    Moi, j’ai pris la pilule pendant deux ans. Cela m’a causé surtout une perte de cheveux intense mais pas un excès d’acné. Bon, il est vrai que j’aimerais arrêter progressivement le gluten bien que je n’ai pas d’intolérance particulière. Je nettoie ma peau avec des huiles végétales et des hydrolats du site Aromazone. Je fais de mon mieux pour manger moins de produits laitiers, de viande et de gluten. J’aime bien boire de temps à autre de l’alcool mais en très petite quantité.

    • Jessica Font
      26 février 2015 à 15 h 11 min (2 années ago)

      Merci pour ton message Claire, si tu veux plus de précisions sur le côté alimentaire , tu trouveras cela dans l’onglet “alimentation et santé” . A bientôt .

  9. Morgane
    17 février 2015 à 21 h 23 min (2 années ago)

    Bonjour,
    Je me retrouve beaucoup dans cet article, merci beaucoup pour toutes ces solutions!
    J’avais une très très jolie peau, puis…
    A 17 ans, j’ai commencé à prendre la pilule (varnoline continue), car je commençais à avoir des rapports, et très vite, en 1mois à peine, j’ai eu énormément de boutons, je perdais mes cheveux, mon état psychologique était catastrophique. Retour chez le gynécologue qui me promet que ça n’a absolument rien à voir avec la pilule. Bon, je les crois et accepte de changer de pilule pour avoir des règles moins douloureuses. Les problèmes de peau empiraient, ma gynéco m’a donc fait encore changé de pilule, pour Jasmine puis diane 35 lorsqu’elle à été remise sur le marché.
    Ma peau empirait de plus en plus. EN plus de ça, de grosses migraines sont apparues ainsi que des malaises. J’ai donc décider de tout arrêter en septembre dernier. Depuis que j’ai arrété la pilule, j’ai beaucoup moins de boutons (kystes) mais j’en ai toujours et c’est très douloureux.

    Je ne sais absolument plus quoi faire, c’est très dur psychologiquement et physiquement. Je vais essayer, le monodiete, de diminuer le gluten et d’arrêter les produits laitiers pour commencer. (je suis végétarienne aussi)
    Je suis intéressée par un accompagnement personnalisé. J’aimerais savoir comment ça se passe, combien ça coute, etc..

    Morgane

    • Jessica Font
      18 février 2015 à 12 h 03 min (2 années ago)

      Bonjour Morgane et merci pour ton retour. Je serai ravie de t’aider, tu trouveras toutes les infos relatives aux consultations dans l’onglet “coaching global”. a bientôt 🙂

  10. elise
    15 février 2015 à 16 h 16 min (2 années ago)

    Bonjour Jessica, je me suis beaucoup retrouvée dans votre récit.Mêmes symptomes à l’arrêt de la pilule…J’ai pas encore essayé le nettoyage des intestins ca me fait peur…et pourtant je suis sûre que ce serait d’une grande aide! J’arrive pas à franchir le cap pour le moment! Merci pour votre article

  11. Ludivine
    14 février 2015 à 17 h 31 min (2 années ago)

    Un grand merci Jessica pour ce témoignage qui va aider beaucoup de femmes. Moi-même, après le scandale de la Diane 35, je l’ai arrêtée du jour au lendemain et quelques mois plus tard, mon acné est revenue ! A 30 ans au secours ! et ce n’était pas trois boutons mais une armée de boutons blancs bien gros et qui fait mal. De plus, mon visage était déformé à cause d’eux. Je suis allée voir la dermato, et 10 ans plus tard le discours n’a guère changé… et j’ai fait confiance mais je me suis trouvée avec des produits agressifs qui m’ont brûlé la peau ! Puis, je me suis intéressée aux produits naturels; Je suis depuis mars 2014, la méthode beauté pure (http://beaute-pure.com/) et ça m’a sauvé la vie car socialement c’était hard et ma peau va largement mieux !

    • Jessica Font
      16 février 2015 à 12 h 02 min (2 années ago)

      Merci de ton retour Ludivine, oui nous ne sommes pas les seules à rencontrer tous ces effets suite à l’arrêt de la pilule c’est pour quoi j’avais vraiment envie de partager mon expérience. Emmanuelle de beauté pure fait un super travail et a sauvé la mise à beaucoup de femmes ! A bientôt 🙂

  12. Lola
    11 février 2015 à 9 h 58 min (2 années ago)

    Bonjour,
    J’ai de l’acné depuis mes 12 ans (aujourd’hui j’en ai 21) … Je pense que c’est du à plusieurs facteurs (effet domino) : émotionnel (la mort de mon papa), intolérance alimentaire (au gluten sachant que je n’ai mangé quasiment que ça ces dix dernières années), hormonale (SOPK, excès d’androgène, résistance à l’insuline …), très grandes périodes de stress et mauvaise image de soi pendant longtemps …
    Depuis 1 an beaucoup de choses ont changées surtout par rapport à ma façon de voir la vie (je me reconnais dans beaucoup de vos articles, j’ai d’ailleurs été suivie par un très bon énergéticien qui a débloqué énorméments de choses) et je mange différemment depuis 3 mois. Je fais des lavements et je prends des compléments comme la spiruline ou encore l’herbe de blé sans gluten. Pour l’instant j’ai peur d’arrêter la pilule (que je prends depuis 6 ans, sinon je n’ai pas de règles d’ailleurs) parce que je suis comédienne donc je ne peux pas me permettre d’avoir des poussées incontrolables de boutons en ce moment …
    J’ai fais deux fois le roaccutane tout en sachant que ce n’est pas la solution, ça ne fait que masquer (je viens de terminer la deuxième cure et j’ai très peur que la situation recommence à se dégrader progressivement pour revenir à l’etat initial comme ça a été le cas très rapidement la première fois). Donc je veux absolument trouver “la solution” à la source si je puis dire, pour pouvoir maitriser le plus possible la situation. Est ce que vous faîtes des consultations pour ça ?
    Merci beaucoup !

    • Jessica Font
      11 février 2015 à 11 h 14 min (2 années ago)

      Bonjour lola,

      Et bien quel parcours tu as toi aussi ! l’acné n’est pas une fatalité d’autant que tu mets en pratique un certain nombre de choses positives en oeuvre. Je fais des consultations bien sur pour cela, nous pourrons à la fois travailler la dimension émotionnelle mais aussi physiologique et envisager un arret progressif de la pilule. L’objectif étant de te libérer de ce que tu ne veux plus en mettant en place des stratégies pour que ca reste confortable pour toi. N’hésite pas à me contacter par téléphone pour un RDV. A bientôt .

  13. Jessica Font
    10 février 2015 à 19 h 06 min (2 années ago)

    Lilly, tu trouveras les informations qui t’intéressent en cliquant sur l’onglet : coaching global . A bientôt.

  14. Alissa
    6 février 2015 à 13 h 43 min (2 années ago)

    Une vidéo et un article en or! A conserver toujours à proximité, pour une consultation régulière et comme un mémo 🙂 Merci! Mille fois merci! 🙂

    • Jessica Font
      6 février 2015 à 20 h 23 min (2 années ago)

      Merci beaucoup Alissa 🙂

  15. Fanny
    6 février 2015 à 10 h 40 min (2 années ago)

    Bonjour,

    Cet article est très intéressant, merci de nous faire partager ton expérience.
    J’ai 21 ans, j’ai arrêté la pillule (jasminelle) en septembre et depuis je n’ai plus du tout mes règles. Qu’entends-tu par soin énergétique ? J’ai également des problèmes de peau depuis cet arrêt mais rien de catastrophique heureusement…

    • Jessica Font
      6 février 2015 à 20 h 26 min (2 années ago)

      Coucou Fanny, Voici le lien vers le site de la personne qui à rétabli le courant chez moi 😉
      Merci de ton retour et bonne continuation. http://www.fasciabioenergie.com/

  16. Melissa
    5 février 2015 à 12 h 09 min (2 années ago)

    Merci à Elodie pour ce super Interview.
    Ton témoignage résonne complètement avec mon expérience personnelle. J’ai pris la pilule moins de 2 ans en tout, mais elle a provoqué un raz de marée épouvantable dans ma vie. 2 ans après l’arrêt, je me bats toujours avec une acné sévère et des règles épisodiques. Je persiste à choisir la voie naturelle, mais ce n’est pas facile tout les jours. J’ai une alimentation quasiment végétalienne depuis 1an et demi, j’ai tenté toute sorte de cure ainsi que des mono diètes de bananes. Le gluten reste encore un problème pour moi, je n’arrive pas à l’arrêter. J’ai testé un traitement homéopathique pendant plusieurs mois pour traiter ma dystrophie des 2 ovaires (qui était masquée et traitée par la pilule…), ce qui a un peu améliorer mon acné, mais sans plus.

    Ton témoignage me donne de l’espoir. Je vais essayer d’être plus rigoureuse quant à l’élimination du gluten et peut-être tester le nettoyage intestinal et les plantes médicinales. J’avais déjà fait une cure de desmodium et bardane en teinture mère.

    Merci!

    Melissa

    • Jessica Font
      6 février 2015 à 20 h 32 min (2 années ago)

      Oui Melissa , je te conseille vivement d’envisager un nettoyage intestinal , c’est ce qui a fait tte la différence pour moi . Persiste pour le gluten ca vaut vraiment le coup de stopper en t’aidant de substituts momentanément si besoin http://je-cree-mon-equilibre.com/se-separer-des-poisons-alimentaires/
      Tu verras après un mois si c’est utile pour toi, courage et tiens moi au courant de tes avancées . a bientôt.

  17. admin
    30 janvier 2015 à 19 h 49 min (2 années ago)

    Bonsoir Lilly, tu me dis bien depuis des années ?? es tu sure que c’est lié à l’arrêt de la diane? Cet arrêt des règles peut être dû à bcp de choses et peut également avoir une racine émotionnelle. J’imagine que tu t’es penchée sur la question mais si t veux m’en dire plus en privé, je suis à l’écoute. En attendant, voici le les coordonnées du praticien qui a réussi à rétablir le courant chez moi : http://www.fasciabioenergie.com/

    Les soins énergétiques peuvent se faire à distance aussi.
    Bonne soirée à toi.

    • Lilly
      5 février 2015 à 13 h 28 min (2 années ago)

      Merci pour ta réponse…
      Oui depuis l’arrêt de ce poison je n’ai quasiment plus jamais eu mes règles mais c’est vrai qu’entre temps j’ai connu des déceptions amicales et sentimentales qui m’ont grandement perturbée. J’ai un total manque de confiance en moi et j’ai du mal à faire confiance aux autres aussi… Je rejette totalement mon corps et ma féminité. J’en ai conscience mais je n’arrive pas à le changer. J’ai beau essayer de pratiquer la pensée positive, la gratitude, l’amour de soi, dès que je me vois dans un miroir je replonge dans mes démons…
      Je vais essayer de contacter le thérapeute que tu as consulté ou voir si je n’en trouve pas un dans le sud…
      Il y a tellement de choses que j’aimerai essayer : sophrologie, hypnose, PNL, DMOKA,…mais bon je suis au chômage et tout cela à un cout ! Je ne sais pas trop par quoi commencer et surtout si cela pourrait m’aider !

  18. Lilly
    30 janvier 2015 à 16 h 19 min (2 années ago)

    Merci pour cet article très intéressant et encourageant ! Je n’ai également plus mes règles depuis des années suite à l’arrêt de diane35 et j’aurai vraiment aimer savoir de quel soin énergétique tu parles…?
    Merci beaucoup pour ta réponse 😉

    • Jessica Font
      6 février 2015 à 20 h 41 min (2 années ago)

      Lilly, pratiquer la pensée positive et la visualisation c’est très bien pour reprogrammer son esprit dans une dynamique constructive mais il est impératif avant cela de libérer les blessures émotionnelles à l’origine de tes croyances limitantes , celles qui créent ton manque de confiance et ta dévalorisation. Un travail de quelques séances pourrait vraiment t’aider . Je travaille bcp par skype et je propose des tarifs spéciaux pour les personnes en difficulté, n’hésites pas . A bientôt .

    • Lilly
      7 février 2015 à 11 h 32 min (2 années ago)

      Cela m’intéressait éventuellement… Quels outils utilises tu ? J’hésitais à consulter quelqu’un utilisant les thérapies quantiques et les énergies pour libérer les blocages…

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.