Je cree mon equilibre

Créer une belle vie est la plus élevée des vocations

La pleine conscience : voie royale de connaissance de soi et de transformation

 

            auto-observation,auto-analyse,Jessica Font, pleine conscience

Développez l’auto-observation et changez de vie radicalement

C’est quoi la présence consciente ?

C’est la caméra intérieure.. la présence immobile qui observe en nous, c’est la conscience.
Au début de cet article, vous êtes déjà peut-être en train de commenter ou de vous questionner sur le sujet avec des pensées du genre  “qu’est ce que c’est que ca encore ?! ” ou  ” j’en ai déjà entendu parler, ca m’intéresse ” etc ..
Observez cela, observez ce qui se manifeste, ce qui se dit en votre intérieur.
C’est cette attention que vous portez à ce qui se passe en vous (pensées, sentiments,émotions, sensations) qui vous permet d’expérimenter la présence consciente. Vous n’êtes plus un automate, vous n’êtes plus coupé(e) de vos ressentis, vous êtes présent à la situation et à vous même.
Que vous soyez en train de siroter un verre avec un ami dans une ambiance très détendue ou en pleine montée de colère au guichet de la mairie, vous pouvez faire ce léger mouvement en arrière et observer votre état d’être, votre “ambiance intérieure”. Vous prenez désormais en compte ce qui se manifeste en vous et pouvez ainsi ajuster vos réactions internes et externes, vous n’êtes plus le pantin de vos mécanismes inconscients et reprenez les commandes.

 

Mais à quoi ça sert ?

A devenir  progressivement plus conscient de ce que vous vivez en sortant du mode pilotage automatique. A apporter votre présence à la vie pour l’orienter dans le sens de vos aspirations.

 

Plus précisément ..

  • Ça sert à repérer comment vous fonctionnez , comment vous interagissez avec les autres mais aussi avec vous même, comment vous vous traitez en général ; Êtes vous plutôt cool et bienveillant à votre égard  ou vous assénez-vous en permanence des critiques et des pensées dévalorisantes ? Quels signaux vous envoi votre corps dans telle ou telle situation?
  • Ca sert à vivre pleinement, à ressentir profondément votre corporalité,  à gouter, à sentir, à communiquer, à aimer vrai et authentique et non à partir de  “votre programmation”.
  • Ca sert à prendre conscience des blessures du passé qui vous agitent encore en repérant les schémas de pensées et les situations répétitives et bloquées auxquelles vous êtes confronté(e) régulièrement.
  • Ca sert à améliorer votre relation à vous même et à gérer vos divers mouvements intérieurs en constatant que vous pouvez grâce à votre présence transformer une situation.
  • Ca sert à vous respecter et à vous reconnecter à vos vrais besoins en stoppant la machine lorsque vous constatez que vous êtes en train de vous conformer à ce qu’on attend de vous plutôt que d’être en accord avec ce que vous ressentez réellement .
  • Ca sert à désamorcer les conflits , les malentendus avant qu’ils ne s’installent .
  • Ca sert à vous rapprocher de vous, à saisir que vous êtes votre meilleur(e) ami(e), votre propre refuge et que vous pouvez être bien partout et tout le temps avec vous même.
  • Ca sert à sortir d’une vie insatisfaisante et à vous brancher sur “la vie que vous voulez” .


Pour cela, une seule recette …  se reconnecter à soi,  faire “l’état des lieux”. Il s’agit de faire une mise à jour, de se réapproprier sa vie. La pratique de la pleine conscience est le chemin à la fois le plus naturel mais aussi celui qui vous rendra votre autonomie car dans cette pratique vous ne dépendez de personne, vous devenez le commandant de bord dressé en haut du navire attentif à ce qui se présente, prêt à changer de cap pour aller vers la vie de vos rêve et non un bateau à la dérive sans destination qui se laisse porter par les vagues .
Pour changer il faut avoir conscience que quelque chose ne va pas, devenir attentif c’est permettre cela .

Faites le bilan , l’état des lieux en vous posant des questions à propos de votre existence. Etes vous globalement heureux lorsque vous êtes en relation avec votre conjoint(e), votre famille, avec vous même ?  Que ressentez vous lorsque vous êtes au travail, avec vos enfants ou en tête à tête avec votre mari/épouse? Quelles sensations, douleurs, maux physiques ressentez vous le plus souvent? de quoi peuvent ils bien vous parler? A quel moment surgissent- ils ou depuis quand ? Quel état d’esprit est le votre au quotidien? Quelles pensées sont récurrentes?
Si ça vous semble fou de devoir vous poser ce genre de questions pour savoir ou vous en êtes réellement sur l’échelle de l’épanouissement, rappelez vous que les humains sont comme les poissons rouges et s’adaptent  à la taille de leur bocal sans même en avoir conscience ..
Ils subissent parfois une vie durant le malheur dans toutes ses déclinaisons, parce qu’ils sont programmés comme ça et ne le savent pas. Ça fait réfléchir non ?

Cessez de vous laisser piloter par vos mécanismes intérieurs et reprenez les commandes en devenant conscient de ce qui se passe en vous . Rebranchez vous !

auto-observation,connexion à soi,Jessica Font
Nous sommes les héritiers de transmissions aidantes ou handicapantes , le fruit d’un conditionnement qui nous à davantage appris à porter un masque, à jouer un rôle, à dissimuler ce qui se passe en nous afin d’acheter l’amour , la reconnaissance, la sécurité plutôt que de nous exprimer tels que nous sommes, nous avons appris à nous couper de nous même .
Ces expériences de vie amputent lourdement notre capitale liberté, notre bien-être et les perspectives d’un futur heureux car elle s’expriment dans toutes les sphères de la vie par mimétisme et fidélité inconsciente . La première étape pour sortir du bocal est de prendre conscience que nous y sommes et pour cela la vigilance de l’observation est indispensable .
C’est un exercice à installer dans votre vie à votre rythme quelques minutes par jour au début puis le plus souvent possible jusqu’à ce que cette pratique se transforme en état et fasse partie de vous.

Faire retour c’est se tourner vers soi et observer calmement, sans jugement et avec bienveillance, devenir un explorateur curieux qui découvre un nouveau continent et surtout reprendre les rênes de sa vie .

 

Quelques exemples d’expériences de vie qui nous coupe de nous même :

– Le bébé ou l’enfant à qui l’on met systématiquement la tétine dans la bouche parce qu’il pleure en espérant qu’il va y trouver du réconfort, comprend en fait que ses émotions ne sont pas les bienvenues, qu’il ne doit pas en faire état et apprend donc au fur et à mesure à les garder pour lui. Plus tard l’adulte aura certainement de grosses difficultés à communiquer mais aussi à accepter les émotions des autres car ce n’est pas dans sa programmation .
– L’enfant qui a compris qu’il doit être sage et ne pas prendre trop de place car sa maman est fatiguée par son travail ou par les deux autres petits frères se conformera lui aussi et apprendra à nier ce qu’il ressent .

Les choses peuvent se jouer dès la vie intra-utérine (voir : les mémoires pré-natales), le bébé en devenir perçoit le monde émotionnel de sa mère et de son entourage proche, ce qui détermine déjà le caractère du futur enfant. Il lui est donc possible de sentir si sa mère se sent libre de s’exprimer ou si elle se sent brimée, si elle est en contact étroit avec son bébé par la parole, le touché, la pensée et donc avec elle même ou si la connexion est de faible intensité .

Vous l’aurez compris, notre façon globale de vivre dépend des transmissions et apprentissages reçus par notre lignée et nos principaux référents, pour ne pas être un adulte prisonnier et déterminé par son passé et vivre pleinement sa vie, conscient de ce qui s’y joue, la reconnexion à soi est la voie indispensable .

 

“Tout ce qui ne parvient pas à la conscience se retrouve sous forme de destin” Jung

 

Jessica Font

Thérapie psycho-corporelle – sophro-analyse & coaching global

Consultations en cabinet ou à distance

 

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.