Je cree mon equilibre

Créer une belle vie est la plus élevée des vocations

Hypersensibilité – sur efficience – énergie de l’indigo .. article + émission

hypersensibilité, enfant indigo

Hypersensibilité – sur efficience – énergie de l’indigo ..

Ce sujet est largement développé aujourd’hui, on parle de sur-efficience mentale, de douance, d’hypersensibilité, d’énergie de l’indigo.. Les termes changent selon le champ d’activité auxquels ils appartiennent mais désignent la même chose. Je ne vais donc pas ajouter du contenu au contenu en réécrivant ce qui existe déjà mais développer ici comment cette “particularité” s’exprime chez moi. Dans cette période de transformation chacun est invité et porté à rejoindre et à exprimer sa vérité, ce n’est pas une mode que de traiter ce sujet mais un véritable besoin qui s’invite pour beaucoup. L’humanité se réveille et peu à peu retrouve sa vraie nature.

L’hypersensibilité s’exprime au travers de l’être de différentes manières et intensités selon l’histoire d’âme et le vécu présent de chacun, se dégagent néanmoins un certains nombres d’aspects émotionnels bien précis. Je vais tenter d’être la plus claire et concise et de mettre en avant les principaux points, des éléments qui feront peut-être écho chez vous..

 

Voici certains des points caractéristiques:

♦ Le sentiment d’être extraterrestre, inadaptée, anormale, dysfonctionnelle depuis le bac à sable: Là ou les enfants expérimentaient avec joie et innocence la cour de récré, je me sentais profondément différente, pas reliée à eux, pas intéressée par ce qui était proposé comme activités et jeux. J’étais prostrée dans un coin à observer tout ca, je vivais dans ma tête ou mille questions existentielles défilaient en permanence (qu’est ce que la vie? son but? pourquoi suis-je ici? la mort??). Je regardais très attentivement cette vie dont je faisais partie comme pour tenter de réunir les informations qui me faisaient défaut, j’essayais de trouver des repères, de la cohérence, du sens à cette existence que je commençais à peine à expérimenter. = tourments et interrogations incessantes sur le sens de la vie, soif de comprendre comment fonctionne le monde/l’humain et dans quel but.

Ennui mortel, sentiment de solitude, repli: Conséquence du décalage ressenti avec les autres. Rentrer dans la scolarisation est très souffrant car la différence avec les autres mise en évidence par la vie de groupe fait grandir le sentiment d’anormalité, de plus les comportements des autres aux antipodes de ceux de l’hypersensible le violente énormément.  = enfant sauvage que personne ne semble comprendre, solitude, mal être grandissant, anxiété ++

Rejet et détestation de soi: Devant la constatation que la majorité semble bien fonctionner ensemble, l’hypersensible en plus de se sentir extraterrestre commence à se détester. = honte et rejet de soi, sur-adaptation, conformisme usant et insupportable, haine de soi, culpabilité, auto-punition (scarifications, maladies diverses, négation profonde de soi même) ou rébellion, hyperactivité, crise de nerfs, de colère etc..

♦ La remise en question permanente, le doute, zéro certitude: Dans ce mode de fonctionnement aucune certitude n’existe, tout est toujours remis en question et c’est le doute permanent qui s’immisce. = grand sentiment d’insécurité, manque de repère, pas de balises auxquelles s’accrocher. A contrario cela permet l’ouverture, la tolérance et une vision élargie de la vie.

Hypersensibilité sensorielle: Tout absolument tout  semble décuplé, le bruit, le mouvement, la luminosité, les odeurs, les sensations du toucher/les matières. Se sentir envahi par le monde et par les autres d’une façon insoutenable dans certain contexte (j’ai heureusement appris à me préserver maintenant). Ce qui arrive par les sens physiques projette dans des visions, des scénarios, des ressentis très très forts. Les emotions/energies perçues s’imprègnent directement dans l’être comme s’il n’existait aucune frontière entre les autres et soi, aucune bulle de protection,  tout est pris de plein fouet. Cette agression permanente a contribué grandement au développement de phobies et attaques de paniques très fortes et handicapantes que j’explique ici: émétophobie/agoraphobie/attaques de panique.  = Stimulation permanente, epuisement nerveux, besoin de calmer, de canaliser par n’importe quels moyens: S’anesthésier, se couper de soi, du monde par différents biais (fuite symbolique ou chimique, déréalisation, phobies (qui permet de déplacer l’attention sur autre chose) alcool, drogues ..)

Hypersensibilité et hyper-reactivité à la nourriture, aux médicaments et bien sur aux drogues et à l’alcool: Encore une fois tout est décuplé, chez les sujets sensibles l’alimentation et les substances fortes et/ou chimiques sont de véritables bombes et font de gros dégâts. J’ai découvert au fil des ans que je pouvais largement me “désensibiliser”  en encourageant les processus naturels de nettoyage profond du corps et en ne consommant que des aliments naturels et vivants. Un véritable salue que je vous explique dans l’onglet: alimentation et santé.

Intolérance à la sensation de faim, à la fatigue, à l’agitation:  tous ces états gérés normalement pour la plupart peuvent projeter l’hypersensible dans une tension nerveuse très intense voire des larmes. = étiquette de petite chose fragile et vulnérable qui ne supporte pas grand chose. Cela est assez vraie mais nous contenons également le versant opposé. L’hypersensible est doué d’une grande force de résistance, de résilience qui dépasse souvent les moyens de la plupart des gens et qui s’exprime le mieux dans les conditions les plus difficiles.

Le végétarisme, le souci écologique et la cause animale dès l’enfance: J’ai arrêté du jour au lendemain de manger des produits animaux vers 6/7 ans. Avant ca on me servait presque à tous les repas viandes et charcuteries et j’adorais ca puis “l’aberration” m’a sauté aux yeux. Pourquoi avions nous des chats rois à la maison et pourquoi mangions nous les autres animaux ? Devant l’absence de réponse satisfaisante et cohérente des adultes autour de moi  j’ai pris ma décision. Pour moi nulle différence entre les espèces, l’énergie que je ressens des animaux est toujours la même. Je les aime depuis toujours d’un amour qui dépasse tout, je les  considère comme des êtres d’exception, comme les joyaux de ce monde, comme des maitres. A ce moment, je n’étais pas au courant bien entendu des atrocités de l’industrie de la viande et du reste. Un pur choix conscient du cœur malgré un formatage contraire intensif et les habitudes répétées de ma lignée. J’étais également très inquiète pour la planète, je rédigeais des pétitions au CP avec des illustrations pour convaincre les gens de revenir au temps de la charrette et encore un tas d’autres choses.. = jugement des autres, encore une différence qui creuse le fossé, sensation de vivre dans une autre sphère, de devoir lutter pour être en accord avec soi, découragement, colère..

Hyper-empathie et souffrance devant les comportements humains: Une perception accrue des émotions et intentions des autres, une intuition développée permettant de sentir et d’anticiper beaucoup de choses sans jamais se tromper; Mais prendre sur sur soi les émotions et douleurs encore une fois somme s’il n’existait pas de frontière fait souffrir et épuise.  = capacité à percevoir les émotions, les vibrations et comprendre à des niveaux subtils ce qui se joue au delà des apparences, passer pour bizarroïde, original, susciter la méfiance, le rejet. Une fois acceptée et “domptée” cette empathie permet de se mettre au service et d’avoir une connexion profonde avec les autres, des rapports authentiques et lumineux.

Conscience profonde de la valeur de la vie et de la reliance entre les êtres: Pour moi et depuis toujours je suis tout et tout est moi, il s’agit simplement de manifestations différentes de la vie. Âmes incarnées sous diverses formes et champs d’énergies multiples sont un prolongement de moi même, cela implique donc que toute manifestation hostile à l’égard de la vie m’impacte  (malgré que je ne sois pas dans la réalité terrestre visée directement). Les comportements cruels, rejetants, violents, incohérents etc.. peuvent plonger dans une profonde désespérance mais aussi animer le feu du conquérant qui veut agir et défendre ce qui lui parait juste.

La quête de justice: Un besoin irrépressible de justice et de cohérence. Une incapacité à se soumettre aux personnes et aux différents systèmes s’ils sont ressentis  faux, manipulatoires, erronés. Défendre ceux dont tout le monde se moque dès l’école, les nouveaux , les gros etc.. ; se confronter aux décisions abusives, protéger les êtres les plus faibles, prendre leur défense, manifester etc.. Défendre envers et contre tout ce qui représente l’essentiel en notre cœur : la vie sous toutes ses formes. = une immense force intérieure qui se met au service du monde si l’hypersensible là comprend et l’accepte mais qui peut aussi se retourner contre lui et générer dépressions profondes/hyper-anxiété, suicide et maladies s’il se sent victime de son état et impuissant.

Les perceptions extrasensorielles : J’ai depuis toujours conscience de l’existence d’autres plans d’énergie. Pour moi depuis petite les “fantômes”, les extra-terrestres, les êtres  d’autres dimensions énergétiques sont une réalité, je viens pourtant d’une famille qui n’abordait jamais cette dimension. “Je sens” voilà ma façon de décrypter la vie, les autres, les animaux, les lieux etc.. = Connexion avec d’autres plans, compréhension différente de la vie, vie intérieure(spirituelle) très riche, grand besoin de calme, de solitude, envie/besoin de se connecter au divin.

La connaissance de certains aspects de mon chemin d’âme: C’est à dire que depuis petite je “sais” (claire connaissance) certaines choses sur mon vécu antérieur. Mon cœur se souvient. Par exemple je savais dès toute petite que j’avais eu un jumeau pendant ma vie intra-utérine, j’en parle dans cet article. La vie m’a donnée ensuite les clés pour libérer cette empreinte bien réelle.  Lorsque j’ai découvert cela, je me suis sentie enfin reconnue dans ma souffrance, j’ai compris que je n’étais pas folle et qu’il y a bien un ensemble de mémoires appartenant à d’autres sphères énergétiques dont j’avais le souvenir. = inévitablement une vision de la vie très différente d’une culture axée sur la matière..

 

Ne pas confondre hypersensibilité et troubles anxieux! L’anxiété dans tous ses aspects fait partie inévitablement du paysage de l’hypersensible mais ce n’est pas parce-que vous vivez l’anxiété, que vous vous sentez vulnérable, sensible et affecté par un tas de choses que vous êtes hypersensible.

Les caractéristiques ci-dessus  vécues depuis l’enfance sont des indicateurs précis mais il se peut également que vous passiez un test de douance ou rien ne sera révélé car seul le quotient intellectuel est “mesuré”. Le quotient émotionnel peu pris en compte et difficilement “testable” est pourtant la seule et unique voie pour reconnaitre cette complexe façon de fonctionner qu’est l’hypersensibilité.

 

La découverte de ce qu’est l’hypersensibilité 

Eut lieu vers mes 25 ans suite à la lecture d’un article sur le sujet envoyé par un amie. Je n’en avais strictement jamais entendu parler pas même par les différents psy que je fréquentais depuis des années. Comme tout ceux qui passent par là, la révélation fut immédiate, je me suis tout de suite reconnue, un poids énorme se levait, j’avais enfin des éléments de réponse sur qui j’étais/je suis et je me détendais doucement en intégrant l’idée que je n’étais ni folle ni inadaptée mais que je fonctionnais simplement dans une programmation très différente de la plupart des autres personnes.  J’ai découvert entres autres Jeanne Siaud-Fachin et son centre cogitoz, zebra crossing et j’ai pu connecter avec d’autres personnes vivant cela également depuis longtemps. Une étape cruciale de mon chemin de guérison car un long processus de reconnaissance et d’acceptation est nécessaire ainsi que l’ajustement de bons nombres de choses dans sa vie.

Aujourd’hui je ne subis plus l’hypersensibilité, je là dompte, là travaille et là transforme en ce qu’elle doit être: un portail de réalisation et d’expression de l’être. Je ne lutte plus contre mais suis avec.  Dans un prochain article je vous partagerai les stratégies que j’ai mise en place pour vivre le mieux possible avec tout ca..

 

Voici des témoignages typiques d’hypersensibles, vous pourrez mesurer à quel point “cet état” peut être souffrant et conduire aux pires expériences. Dans sa version conscientisée, acceptée et travaillée c’est un merveilleux tremplin évolutif.

 

 

Lire aussi: Je pense trop de Christel Petitcollin

 

Jessica Font

Thérapie psycho-corporelle & sophro-analyse des mémoires prénatales

Consultations en cabinet et à distance

2 Comments on Hypersensibilité – sur efficience – énergie de l’indigo .. article + émission

  1. Virginie
    30 novembre 2015 à 22 h 14 min (2 années ago)

    Comme je me reconnais dans cet article. Mon enfance également a été marquée par ce “décalage” avec les autres enfants. Cette impression d’être plus “vieille” dans un corps d’enfant. Je me posais beaucoup de questions sur le sens de la vie et puis sur la mort. Aujourd’hui encore je me sens parfois comme “déconnectée” des autres… Et puis, cette souffrance que j’éprouve – et que j’ai toujours éprouvé – quand je vois avec quel mépris sont considérés les animaux et la nature, la violence dont l’Homme peut faire preuve avec ses semblables… Je me reconnais dans chaque paragraphe de cet article sauf peut être “le chemin d’âme”. Moi j’ai l’impression justement de “savoir” mais de ne pas réussir à connaître l’essence même de ce savoir (c’est dur à expliquer clairement). C’Est peut-être pour cela que je suis toujours à la recherche de mon chemin de vie. En tout cas, merci pour ce formidable article.

  2. GALLOT
    29 novembre 2015 à 19 h 52 min (2 années ago)

    Merci Jessica pour cet article qui permet de mieux comprendre le fonctionnement des hypersensibles.

    Je me reconnais tout à fait dans cette description des hypersensibles. J’ai créé ce blog pour m’exprimer suite à une profonde dépression : http://plumesenvole75-78.over-blog.com/

    les questions existentielles, approfondir la nature humaine (thèmes chers aux hypersensibles)

    Heureusement, une fois maîtrisée, il est possible alors de bien utiliser cette hypersensibilité,
    tout un travail sur soi qui demande du temps et une volonté …..

    Bien à vous.

    Brigitte

Leave a reply

You must be logged in to post a comment.